Une augmentation de la taille de la thyroïde peut se produire dans l'un des deux scénarios principaux. Dans le premier cas, on observe une croissance uniforme de ses tissus, tandis que dans le second, de petites tumeurs sont formées, appelées nœuds. On connaît également la forme mixte de la maladie.

Le goitre nodulaire, à son tour, est divisé en plusieurs variétés en fonction de la nature des tumeurs observées. Dans la très grande majorité des cas, ils sont ronds et remplis de liquide colloïdal. C'est la variante la plus courante et en même temps la moins dangereuse de la pathologie décrite, et elle se développe souvent sans aucun symptôme indicatif.

La situation est différente si les nœuds sont de nature maligne. Ils peuvent se former dans un adénome toxique, une maladie qui entraîne une production accrue d'hormones thyroïdiennes. En cas de dépassement de leur concentration normale dans le sang, ces substances biologiquement actives ont un impact négatif sur tous les systèmes organiques.

Classification du goitre nodulaire

Mais aujourd'hui, le critère principal est la taille de la thyroïde elle-même. Ainsi, le goitre nodulaire 1 degré, -http: //www.lechim-zob.ru/vidy-zoba/smeshannyy-zob/, est reconnu comme la forme la plus simple de la maladie. Cela signifie que les modifications de la glande ne peuvent être détectées que par échographie ou par palpation. L'apparence du patient ne change pas et il n'y a pas de syndrome de compression.

Il convient de garder à l’esprit: déjà à ce stade, il peut y avoir des signes de thyrotoxicose - une affection dangereuse provoquée par une production excessive d’hormones thyroïdiennes (elle était un peu plus élevée). Malheureusement, ses premiers symptômes se confondent facilement avec les manifestations de stress. Ceux-ci incluent, par exemple:

irritabilité; difficulté à s'endormir; fatigue

La vigilance du patient devrait entraîner le fait que de telles manifestations sont accompagnées d'une combinaison de faim constante et de perte de poids. Les patients peuvent présenter divers troubles du travail du système cardiovasculaire.

Examens obligatoires

Le diagnostic du goitre nodulaire aux premiers stades ne peut être limité que par un examen externe et un examen de palpation. Si un patient présente les manifestations décrites ci-dessus, il doit se voir attribuer deux procédures: l'échographie et la tomodensitométrie, ou au moins une d'entre elles.

Avoir une idée du travail de la glande permet l'analyse sanguine des hormones thyroïdiennes. S'il existe un soupçon qu'une hypertrophie de la thyroïde est maligne ou auto-immune, le médecin insiste sur une biopsie. Cette méthode de recherche implique la collecte de matériel tissulaire à partir de sites suspects.

Des modifications pathologiques dans les tissus de la glande thyroïde peuvent déclencher une modification des niveaux hormonaux. Le goitre diffus de grade 1 est l’une de ces conditions. Si la maladie est détectée à un stade précoce, le traitement sera plus efficace, car les fonctions de la glande thyroïde ne sont pas encore perturbées. La classification d'une telle maladie, les causes et les méthodes de traitement sont décrites en détail dans les informations ci-dessous.

Qu'est-ce que le goitre et pourquoi est-ce dangereux?

L'hypertrophie de la glande thyroïde s'appelle le terme commun - goitre. Selon les raisons qui activent son augmentation, on peut parler des risques pour le patient. Malgré la prévalence de telles maladies, et en fait dans l'endocrinologie du goitre de la glande thyroïde qui prend la "honorable" deuxième place après le diabète, la nature de l'origine est presque inconnue.

Caractéristiques de la maladie:

Les femmes sont plus susceptibles de tomber malade. En moyenne, il y a près de huit fois plus de femmes que d'hommes. L'apparition du goitre est attribuée aux maladies auto-immunes. Le groupe d'âge du risque est de 30 à 50 ans. Le diagnostic chez les enfants et les personnes âgées est beaucoup moins courant. Provoquer une maladie peut entraîner un apport insuffisant d'iode dans le corps, ainsi que son excès. Il existe une prédisposition génétique à l'apparition d'anomalies thyroïdiennes. Un goitre acquis peut survenir avec un traitement inapproprié et des médicaments hormonaux. De plus en plus, les troubles du système endocrinien sont dus à une défaillance d'organe congénitale.

Malgré une telle prévalence, traiter les maladies de la thyroïde n’est pas grave. Les fonctions de tous les organes internes sont altérées et apparaissent progressivement au fur et à mesure de l'évolution de la maladie.

Comment le goitre affecte les fonctions des systèmes:

Troubles endocriniens Diminution ou prise de poids importante, échec du cycle menstruel chez la femme. Les hommes peuvent avoir des problèmes de libido et de puissance diminués. Manifestations somatiques nerveuses. Syndrome de fatigue chronique, diminution des performances et problèmes de sommeil - tout cela suggère des problèmes possibles de la glande thyroïde. Aux derniers stades du goitre, un tremblement des extrémités, de l'anxiété et des perturbations du travail du système nerveux central peuvent survenir. Problèmes de rythme cardiaque. Ces problèmes commencent par une tachycardie irrégulière, évoluant progressivement en insuffisance cardiaque. Troubles ophtalmiques. Un œdème péri-orbitaire se développe, entraînant un "gonflement" du globe oculaire (l'un des signes caractéristiques des stades avancés), ainsi qu'une fermeture incomplète des paupières. Système respiratoire. À mesure que la glande thyroïde augmente, des difficultés respiratoires peuvent survenir, un essoufflement et une douleur à la déglutition vont apparaître.

En outre, il existe des troubles des fonctions du système digestif, une constipation fréquente ou une diarrhée sans modification objective du régime alimentaire. Éruptions cutanées, modification de l'état des ongles et de la structure du derme, ainsi qu'une augmentation de la sécrétion des glandes sudoripares. Plus tôt le corps a été diagnostiqué, plus il est probable que le traitement soit sans problème et que les dysfonctionnements d'organes décrits ci-dessus soient éliminés.

Comment la maladie progresse

L'apparition de changements dans les premiers stades peut passer complètement inaperçue. Fondamentalement, un grossissement de la glande thyroïde de grade 1 est diagnostiqué lors des examens de routine. Malheureusement, cette pratique n'implique généralement pas une visite obligatoire chez un endocrinologue. C'est pourquoi un examen régulier par un spécialiste est important et nécessaire, surtout si des proches ont déjà eu des problèmes similaires.

Le degré de dommages à la glande thyroïde:

Zéro degré. Les symptômes et les symptômes de la maladie sont absents. Les symptômes du goitre diffus n'apparaissent pas et n'interfèrent pas avec la vie ordinaire. Sur les problèmes dans le corps peuvent être trouvés qu'après une biopsie de la glande thyroïde, qui montre des zones d'hypertrophie cellulaire. Le premier stade de la maladie est déterminé par la palpation, mais les modifications externes ne sont pas visibles. Une telle étape ne peut avoir aucun effet sur le travail des systèmes internes, mais tout dépend des caractéristiques individuelles de l'organisme. Une glande thyroïde élargie de 2 degrés est caractérisée par des nœuds caractéristiques ou un organe élargi. Il est facile à détecter par la palpation et devient visible par une inspection visuelle. Le goitre 3 degrés provoque des changements visibles. Le cou est déformé, s'épaissit et des problèmes avec le système respiratoire peuvent survenir. Le quatrième stade de la maladie montrera une déformation encore plus prononcée du cou. La qualité de la vie se détériore et, dans le contexte de la maladie, il peut y avoir des dysfonctionnements dans le travail de tous les systèmes du corps. Le goitre au cinquième stade est extrêmement rare. La déformation dans ce cas a atteint des tailles grotesques. Le fonctionnement normal de l'organisme entier, en particulier des systèmes digestif et respiratoire, est altéré et des dommages aux tissus voisins sont également constatés.

Les stades de la maladie sont également diagnostiqués pour des raisons ayant conduit à des troubles endocriniens. La structure de la glande thyroïde peut varier en fonction de la région de résidence, par exemple si la qualité de l’eau de boisson dans une région donnée ne varie pas. La mauvaise écologie et la proximité des grandes entreprises industrielles contribuent également à l'augmentation du taux d'incidence.

Caractéristiques de l'apparition du goitre:

Caractéristique morphologique. Une thyroïde élargie peut être vue comme un nœud (goitre nodulaire), ainsi qu’uniformité sur toute la surface (diffuse). La combinaison de ces deux états est appelée goitre mixte. Trait endémique. Au lieu de résidence, la tendance de la population aux pathologies endocriniennes est également déterminée. Le goitre diffus de grade 2 est le plus souvent diagnostiqué dans certaines régions. Le degré de changement dans le travail de la glande. Le goitre hyperthyroïdien est isolé lorsqu’une grande quantité d’hormones est produite. Hypothyroïdien, si les hormones sont sécrétées moins que nécessaire, ainsi que l’euthyroïde, lorsque la maladie n’affecte pas le travail de la glande thyroïde.

Si les hormones dans le corps sont augmentées, cela conduit à un empoisonnement toxique du corps. Cette affection est appelée thyrotoxicose ou goitre toxique de la glande thyroïde.

Traitement de la maladie

Un diagnostic précoce permet de faire face avec succès aux effets négatifs de la maladie thyroïdienne. Le goitre toxique diffus 1 degré se prête bien à un ajustement médical. Parfois, pour stabiliser l'état, il suffit de reconsidérer le régime alimentaire du patient, en privilégiant un régime équilibré.

Important: lors du diagnostic du goitre toxique et de l'hyperfonctionnement de la glande thyroïde, il est impossible d'utiliser des médicaments contenant de l'iode. Cela conduira à une détérioration de l'état du patient et provoquera également le développement rapide de la maladie.

Autres traitements:

La progression lente du goitre nodulaire est généralement supprimée par des traitements médicamenteux. La renaissance d'un goitre nodulaire peut nécessiter une intervention chirurgicale. Si le goitre nodulaire passe au stade toxique, le traitement nécessaire peut consister en un traitement de chimiothérapie et en un prélèvement complet de l'organe. Il est probable que des méthodes de traitement à base de drogues à base de drogues de goitre toxique de degré 2 diffuse soient utilisées. Avec la progression de la maladie, une solution plus radicale est recommandée. Un goitre toxique diffus à 3 degrés est considéré comme une pathologie grave, affectant de manière significative la qualité de la vie. Le contrôle de l'endocrinologue et diverses méthodes de traitement sont nécessaires.

Une intervention chirurgicale peut être épargnée lorsque seuls les nœuds et les néoplasmes sont retirés de la glande thyroïde. La solution optimale est une combinaison de thérapie médicamenteuse et de méthodes instrumentales. Lors de l'identification de toute pathologie de la glande thyroïde, une surveillance constante du niveau hormonal dans le corps est recommandée, ainsi que des observations d'un endocrinologue.

Comment se protéger de la maladie

Les mesures préventives ne diffèrent pas l'originalité. Il s’agit principalement de la correction de la nutrition, du rejet des mauvaises habitudes et de l’exercice régulier. Malgré le fait qu'un changement diffus dans les tissus de la glande thyroïde soit considéré comme une maladie héréditaire, son développement peut être ajusté. Vous ne devez pas traiter de tels problèmes avec dédain, car des pathologies complexes peuvent entraîner le développement d'un cancer. Si vous vivez dans une région où les conditions sont mauvaises, le goitre du premier degré peut se produire dans presque tout le monde. Dans ce cas, l'examen par un spécialiste devrait être obligatoire et régulier. Maintenant, il existe de nombreux compléments nutritionnels qui stabilisent le flux d'iode dans le corps, de sorte que cette prévention est absolument justifiée et nécessaire.

L'apparition de problèmes de glande thyroïde est tout à fait possible à prévenir, si nous ne parlons pas de pathologies congénitales. De telles conditions sont facilement diagnostiquées et peuvent être ajustées, en particulier avec les possibilités modernes de la médecine. Afin de prévenir la détérioration de la qualité de la vie et plus encore - la transformation en maladies oncologiques, il est très important de diagnostiquer le problème à temps et de consulter l'endocrinologue au sujet de sa solution. Les mesures préventives sont également très importantes, en particulier pour les résidents des "défavorisés" en termes de zones écologiques.

Goitre que dangereux

La glande thyroïde est un organe humain de petite taille, situé sur le cou et appartenant au système endocrinien. Pour diverses raisons, le corps peut grossir. Cela indique la survenue d'anomalies thyroïdiennes. Une thyroïde élargie s'appelle un goitre. Il existe plusieurs types de goitre, qui sont différentes maladies. Les raisons de leur développement diffèrent considérablement. Le goitre est souvent accompagné d'une perturbation de la glande thyroïde. Il contrôle tous les processus métaboliques dans le corps à l'aide des hormones qu'il produit. Le développement du goitre provoque souvent une modification du taux d'hormones. Mais ce n’est pas l’essentiel que le goitre dangereux de la glande thyroïde.

Classification des goitres

Il existe plusieurs pathologies différentes, appelées goitre thyroïdien. Le goitre de la glande thyroïde peut être diffus (agrandissement uniforme de l'organe) ou nodulaire (foyers élargis de la glande thyroïde). Il existe une autre classification de la pathologie.

Pour des raisons de développement:

endémique (déficit alimentaire en iode, dont dépend la production d'hormones thyroïdiennes); goitre sporadique (son développement n'est pas lié à la nutrition).

Par le nombre d'hormones produites:

euthyrotique (les taux d'hormones restent normaux); hypothyroïdie (quantité réduite d'hormones produites); hyperthyroïde (taux d'hormones élevé).

Causes de développement

Il peut y avoir plusieurs raisons pour une glande thyroïde élargie. La malnutrition est l’une des causes les plus courantes de pathologie. Le fonctionnement de l'organe dépend du niveau d'iode entrant dans le corps avec de la nourriture. Lorsque la carence en iode se développe goitre endémique.

Les autres causes d'anomalies de la thyroïde avec le développement du goitre sont:

violation de l'absorption d'iode dans l'estomac; prédisposition génétique; l'effet des substances toxiques sur le corps; exposition aux radiations; stress fréquents et chocs nerveux.

Risque de maladie

Le goitre thyroïdien, avec une augmentation significative, met la pression sur les tissus et organes voisins. Ce processus s'accompagne d'un changement de voix (enrouement et enrouement), une violation de la déglutition. En outre, il se produit une compression de la trachée, qui provoque un essoufflement et des difficultés à respirer.

À la suite d'une augmentation de l'organe, il y a une violation de la circulation normale du sang dans les grandes veines cervicales et les artères. Une violation prolongée peut provoquer des pathologies du coeur (sa moitié droite). Une sécrétion importante d'hormones, qui peut accompagner une inflammation de la glande thyroïde, conduit au développement d'une insuffisance cardiaque grave.

De grandes tailles de goitre provoquent de multiples hémorragies dans les tissus de l'organe. En conséquence, la calcification se produit dans la glande thyroïde.

Le long cours de la maladie, qui n'est pas accompagné d'un traitement, conduit à une augmentation significative de l'organe. Dans environ 5% des cas, les ganglions thyroïdiens bénins sont malins (ou renaissent plus tard). Le pronostic pour le patient dépend du stade de la maladie et du type de cancer. Lorsque les métastases se propagent de la glande thyroïde à d’autres organes, les chances de guérison du patient sont considérablement réduites.

Fonction thyroïdienne Goitre thyroïdien Causes Symptômes du goitre nodulaire Diagnostic Traitement du goitre nodulaire Prévention du goitre nodulaire

La glande thyroïde est une glande endocrine qui régule le fonctionnement de nombreux organes et systèmes du corps humain. La perturbation de la glande thyroïde conduit à l'apparition de diverses maladies, telles que le goitre nodulaire, la thyroïdite auto-immune et bien d'autres.

Fonction thyroïdienne

La glande thyroïde est située dans la région trachéale, légèrement en dessous du cartilage thyroïdien. Il consiste en un isthme et deux lobes qui lui sont connectés. À l'intérieur, cet organe est recouvert de vaisseaux, de nerfs et de cellules folliculaires. Les hormones thyroïdiennes synthétisent les protéines, stimulent le système cardiovasculaire et le métabolisme des graisses.

Goitre thyroïdien

Les maladies les plus courantes de la glande thyroïde sont le goitre nodulaire. Il entraîne une augmentation de la glande et un dysfonctionnement de sa fonction. Cette maladie survient dans 5% des cas d'anomalies thyroïdiennes. Les femmes tombent malades beaucoup plus souvent que les hommes. Lorsqu'un goitre nodulaire forme des follicules multiples ou uniques sous la forme de kystes ou de tumeurs folliculaires.

Raisons

Plusieurs raisons ont conduit au développement du goitre chez l'homme:

1) carence en iode;

2) maladies héréditaires;

4) l'action des substances toxiques;

5) l'exposition au rayonnement.

Le manque d'iode dans l'alimentation quotidienne peut conduire à un goitre endémique. Dans le même temps, la glande thyroïde tente de remplacer le manque d'hormones par une croissance excessive. Dans certains cas, la cause de la maladie peut être une charge accrue ou un stress constant. Une influence considérable sur la formation de kystes et de tumeurs dans la glande thyroïde a un effet sur l'environnement et sur la prédisposition héréditaire.

Le goitre nodulaire présente le danger qu'un élargissement excessif de la glande thyroïde peut affecter la fonction respiratoire et entraîner une compression des organes à ces endroits. Il existe également un risque important de transformer l'évolution d'une maladie bénigne en une forme maligne.

Signes de goitre nodulaire

Souvent, le goitre nodulaire se développe sans symptômes visibles et la maladie n’est détectée qu’à un stade avancé. Parmi les signes communs, on peut observer une faiblesse, une fatigue, un gain de poids et des troubles du tractus gastro-intestinal. Le patient devient irritable, larmoyant, tourmenté par l'insomnie.

Avec une augmentation de la glande, un défaut esthétique se produit (un renflement sur le cou), les organes adjacents à la thyroïde commencent à se pincer. À ce stade, vous pouvez ressentir un enrouement, une toux, une boule dans la gorge et des problèmes de respiration et de déglutition.

Diagnostics

Pour le diagnostic utilisé plusieurs méthodes:

tomographie par ordinateur; échographie; biopsie; méthodes de laboratoire.

Le goitre nodulaire se distingue des formations malignes de la glande thyroïde.

Traitement du goitre nodulaire

Pour le traitement du goitre nodulaire, vous pouvez utiliser des méthodes conservatrices, une méthode chirurgicale, un traitement à l'iode radioactif et un traitement alternatif. La méthode de traitement dépend de l'état du patient, de la cause du développement du goitre et de nombreux autres facteurs.

La pharmacothérapie est utilisée pour supprimer la surproduction d’hormones. À cette fin, on prescrit au patient des médicaments contenant de l'iode radioactif et de la thyroxine. Pour les grosses tumeurs, une intervention chirurgicale est recommandée.

Prévention du goitre nodulaire

Pour la prévention du goitre nodulaire, il est recommandé de bien manger. Les produits doivent contenir de l'iode pour arrêter la croissance des nœuds. On en trouve une grande quantité dans les fruits de mer, le lait, la viande et les œufs.

Favorise la croissance des tumeurs et des nodules thyroïdiens du maïs, du rutabaga et du navet. Vous ne pouvez pas visiter le solarium et effectuer les procédures liées au chauffage de la glande thyroïde.

Goitre qu'est-ce que c'est?

Goitre - une glande thyroïde élargie. Le goitre peut être associé à un déficit et à un excès de la fonction thyroïdienne. Le goitre peut être provoqué par de nombreuses causes et a de nombreuses variétés. Le goitre conduit au cancer de la thyroïde dans 1 cas sur 50 millions.

Quelle est la cause du goitre?

Le goitre survient pour un certain nombre de raisons: apport insuffisant d'iode dans le corps avec de la nourriture. L'iode est nécessaire à la biosynthèse des hormones thyroïdiennes. Une carence en iode entraîne le fait que le tissu glandulaire commence à se développer et qu’un goitre se forme. (Voir «Goitre endémique»), utilisation à long terme de sulfanilamides (biseptol, ftalazol) ou de bêtabloquants (métoprolol, bisoprolol), etc. infection et intoxication; excès dans le régime alimentaire d'un certain nombre de produits (chou-fleur, chou de Bruxelles et chou blanc, brocoli, navets, arachides, haricots), qui contiennent des substances qui nuisent à l'absorption de l'iode. Le goitre peut donc se développer même avec un apport suffisant en iode avec d'autres produits. Fumer augmente de près de 2 fois le risque de développer un goitre toxique diffus.

Quels sont les types de goitre?

Goitre diffus (simple, non toxique) - élargissement uniforme de la glande thyroïde. Le goitre nodulaire, la glande thyroïde, est agrandi de manière inégale et se modifie par un ou plusieurs changements focaux. Le goitre endémique se développe lorsqu'il vit dans une certaine région, où une carence en iode est observée dans le sol et dans l'eau. (Voir «Goitre endémique» pour plus de détails.) Le goitre non toxique sporadique est caractéristique des zones non endémiques, se manifestant par un élargissement de la glande thyroïde sans en altérer la fonction. Un goitre toxique diffus (DTZ, maladie de Graves, maladie de Basedow) se développe en raison d'une régulation immunitaire altérée: la glande thyroïde est excessivement stimulée par ses propres anticorps, sa taille augmente et produit une quantité accrue d'hormones (thyréotoxicose). Goitre Hashimoto (Hashimoto) - goitre présentant des signes diagnostiques d'inflammation auto-immune. Distribué chez les personnes de plus de 50 ans. Le goitre peut être accompagné d'une production accrue, normale ou réduite d'hormones thyroïdiennes. En conséquence, les variantes hyperthyroïdiennes, euthyroïdiennes et hypothyroïdiennes sont isolées.

La taille du goitre est divisée en degrés:

0 degré - le goitre n'est pas détectable; 1 degré - le goitre est palpable, mais pas visible; 2 degrés - le goitre est palpable et visible à distance.

Le goitre peut être accompagné d'une production accrue, normale ou réduite d'hormones thyroïdiennes. En conséquence, les goitres hyperthyroïdiens, euthyroïdiens et hypothyroïdiens sont isolés.

Comment se manifeste le goitre?

Le goitre est accompagné de divers symptômes, selon qu’il produit une quantité accrue, normale ou réduite d’hormones.

Avec une production accrue (hyperthyroïdie), il y a une excitabilité accrue, des troubles du sommeil. Un tremblement apparaît dans les mains ou même dans tout le corps (symptôme d'un «pôle télégraphique»); exophtalmie (œil bouffi), le regard d’une telle personne semble intentionnel, effrayé ou surpris. Il y a une sensation constante de battement de coeur et un pouls rapide (plus de 90 battements par minute), des perturbations dans le travail du coeur.

Caractérisé par une transpiration excessive, une sensation de chaleur, une faible tolérance à la chaleur. En dépit de l'appétit accru, il y a une perte de poids prononcée, le fauteuil devient instable. La température corporelle peut augmenter légèrement.

Avec une production réduite d'hormones (hypothyroïdie), les manifestations sont opposées: la lenteur, la somnolence, l'enflure, le pouls lent et la diminution de la température corporelle sont caractéristiques.

Avec une production hormonale normale, il peut ne pas y avoir de sensation gênante. Lorsque la glande thyroïde atteint une augmentation significative, il se produit une sensation de pression dans le cou, une difficulté à respirer et à avaler, un enrouement.

Le goitre est particulièrement dangereux pour les enfants car il s'accompagne d'un retard dans le développement physique et mental.

Le goitre de Hashimoto (Hashimoto) présente une évolution caractéristique en deux phases: elle se manifeste d'abord par une fonction excessive de la glande thyroïde, puis par son insuffisance.

Comment diagnostiquer le goitre?

Le goitre est diagnostiqué lors de la détection d'une hypertrophie de la thyroïde. Lorsqu’on examine une hypertrophie de la thyroïde dont le volume est supérieur à celui de la première phalange du pouce de la personne.

En utilisant les ultrasons, vous pouvez déterminer avec précision la présence et le degré d’agrandissement de la glande thyroïde, identifier les modifications focales (nœuds).

En plus de l'emplacement typique de la glande thyroïde sur la face antérieure du cou, il peut se produire derrière le sternum, sous la langue, derrière ou autour de la trachée. Le goitre de ces glandes est encore plus commun que le goitre dans son emplacement normal. Pour identifier de tels cas, ainsi qu'avec les formes nodales d'un goitre généralement localisé, une scintigraphie au radionucléide est réalisée. Parfois, ils utilisent l'imagerie par résonance magnétique ou calculée. Pour exclure les tumeurs de la glande thyroïde, une biopsie de ponction est effectuée.
À l’aide de méthodes de laboratoire, on détermine le taux d’hormones thyroïdiennes (T3, T4), l’hormone pituitaire stimulant la thyroïde (TSH) et le taux d’anticorps dirigés contre le tissu thyroïdien.

Le goitre de Hashimoto (Hashimoto) est établi par des analyses immunologiques et biochimiques. Parfois, une biopsie de la thyroïde est nécessaire.

Comment traiter le goitre?

Le traitement des formes hypothyroïdiennes du goitre commence par l'utilisation de médicaments thyroïdiens, qui prennent une longue période (6-12 mois). La lévothyroxine sodique est utilisée (L-thyroxine, eutirox, bagothyrox); la liothyronine (triiodothyronine, triiodothyronine 50 Berlin-Chemie, liothyronine); et aussi leur combinaison - dyreotome, thyrotome-forte, novoratyl.

Pour le goitre sporadique non toxique, la lévothyroxine sodique est prescrite à 150-200 mcg par jour et l'indométacine (métindol, indomine, indométacine) selon le schéma: 2 semaines - 1 comprimé 3 fois par jour, les 2 prochaines semaines - 1 comprimé 2 fois par jour, 4 semaines - 1 comprimé par jour.

Dans le goitre toxique diffus, des médicaments thyrostatiques sont montrés. Par exemple, tiamazol (mercazole, métizol, tyrosol) 30-60 mg par jour 4 fois par jour, lorsque les niveaux normaux d'hormones (euthyroïdisme) sont atteints, la dose est réduite à 5-15 mg par jour. La durée du traitement est généralement de 1,5 à 2 ans. Le perchlorate de potassium est prescrit pour les formes les plus légères de goitre toxique, car il est moins efficace que le tiamazole. Le carbonate de lithium (micalite, sedalite) est également parfois utilisé pour réduire la fonction de la glande thyroïde. En outre, afin de réduire la fréquence cardiaque, l'anxiété, les tremblements des mains et d'autres manifestations de la thyrotoxicose, les bêta-bloquants sont prescrits, par exemple l'aténolol (azoten, atenova, l'aténobène) 50-100 mg 3 à 6 fois par jour. Lorsque la gravité des symptômes diminue, la dose est réduite et, une fois l’euthyroïdisme atteint, elle est complètement annulée.

Dans le traitement du goitre toxique diffus, un traitement immunomodulateur est prescrit. Sodium nucléique (son utilisation ne nécessite pas une surveillance attentive du système immunitaire).

Timalin (par voie intramusculaire) - à répéter tous les trois mois avec des cours de 5 à 20 jours. T-activine (sous-cutanée) quotidiennement pendant 5-6 jours la nuit; l'introduction est répétée après 7 jours, faire 5-6 injections. Zimozan (par voie intramusculaire) 1 fois par jour pendant 10 à 14 jours. Diucifon est pris par voie orale à raison de 0,1 g 3 fois par jour pendant 3 jours, suivi d'une pause de 4 jours. Le cours de 4 jours n'est répété que pour 4 cours. Lévamisole (Decaris) - pris par voie orale une fois par jour, 150 mg au cours d'un traitement de cinq jours. Cours répétés avec un intervalle d'un mois - 2-4 fois.

Au cours du traitement par ces médicaments, l'état fonctionnel du système immunitaire doit être soigneusement contrôlé.

Le goitre toxique diffus avec des comorbidités et des rechutes peut être traité avec de l'iode radioactif. La dose d'iode radioactif est prescrite individuellement; méthode de traitement fractionnel couramment utilisée. Le traitement à l'iode radioactif est effectué sous la surveillance étroite d'un médecin avec prudence, en raison du risque d'hypothyroïdie.

Il existe des informations sur la possibilité de traitement de goitre toxique ganglionnaire d'iode radioactif, il est conseillé lorsque le risque de malignité des tissus et l'absence d'effet de la thérapie médicamenteuse.

Il a été démontré que le traitement symptomatique normalisait le sommeil et éliminait d’autres manifestations de la thyrotoxicose. Appliquez des sédatifs sur la base d'une valériane (valeran, un circulan, etc.) et d'une agripaume. En l'absence d'effet approprié, pour éliminer les sentiments de peur et d'anxiété, les tranquillisants suivants sont prescrits: chlordiazépoxide (hlozepid, elenium, napoton); diazépam (sibazon, seduksen); oxazépam (tazépam, nozépam) et d’autres.

Lorsque la forme nodulaire du goitre, de gros ganglions (plus de 2 cm) ou à croissance rapide, serre les organes environnants pour obtenir un traitement chirurgical.

Goitre Hashimoto est traité avec un apport constant d’hormones thyroïdiennes (L-thyroxine sodique, lévothyroxine, eutirox, bagyrox). Dans les exacerbations aiguës du goitre, Hashimoto doit prendre de courts traitements de glucocorticoïde - prednisone (dextine, prednisolone-Nicomed), à raison de 30 à 40 mg par jour. Les préparations de prednisolone sont prescrites en tenant compte du rythme quotidien.

Qu'est-ce qu'un goitre dangereux?

Peut-être compression du goitre des organes adjacents, activité cardiaque altérée, si un traitement chirurgical a été effectué. Dans la période postopératoire peut développer une hypothyroïdie. Avec les formes de goitre nodulaire, une dégénérescence maligne peut survenir et un cancer de la thyroïde peut se développer.

Quel est le goitre dangereux 1 degré

Le goitre toxique diffus (maladie de Perry, Basedow, Graves, Flayani) est une pathologie auto-immune dans laquelle le tissu thyroïdien envahi par la végétation produit une quantité excessive d'hormones, entraînant un empoisonnement du corps (thyréotoxicose).

Les femmes âgées de 30 à 50 ans souffrent de la maladie 8 à 10 fois plus souvent que les hommes. Selon les symptômes, émettent diverses formes de maladie. Considérez les caractéristiques du cours et de la direction du traitement du goitre toxique diffus 1 degré.

Classification des degrés de maladie

Il existe plusieurs classifications de goitre toxique diffus. La technique la plus couramment utilisée développée par O.V. Nikolayev en 1955. Pour déterminer l'étendue de la maladie, il est tenu compte de la possibilité de palper la glande et de l'apparence du cou.

Classification selon Nikolaev:

0 degré - le fer n'est pas palpable et n'est pas visible visuellement; 1 - palpable, mais non visible, en avalant, on peut voir l’isthme; 2 - palpable, visible en avalant; 3-cou épaissi en raison d'une augmentation significative de la glande; 4 - le goitre est clairement visible, il modifie les contours du cou; 5 - Le goitre atteint une taille gigantesque et serre les vaisseaux de la trachée, de l'œsophage et du cou.

Pour clarifier le degré de l'échographie goitre, qui montre les paramètres de la glande. Volume normal des organes: pour les femmes - jusqu'à 18 ml, pour les hommes - jusqu'à 25 ml.

Cette classification reflète uniquement la taille du goitre 1 degré. Pour évaluer l'état du patient, une autre méthode est utilisée, basée sur la détermination de la gravité des symptômes de thyrotoxicose:

forme légère (subclinique) - elle se caractérise par des changements d'état psycho-émotionnel, une augmentation du rythme cardiaque, une perte de poids; moyen (manifeste) - lorsqu'il est observé une image détaillée de la maladie; sévère - accompagné de l'apparition de complications. Goitre diffus 1 degré - de quoi s'agit-il? Le diagnostic de goitre toxique diffus 1 degré indique que la thyroïde est uniformément et légèrement élargie. Le médecin peut le tester, mais visuellement, il est imperceptible. En règle générale, un tel état du corps correspond à la forme légère de thyrotoxicose, mais pas nécessairement. Dans certains cas, une petite prolifération de la glande entraîne un grave empoisonnement du corps par les hormones stimulant la thyroïde. Manifestations du goitre diffus avec une thyrotoxicose légère: diminution de la performance; augmentation de l'excitabilité nerveuse; tachycardie environ 100 battements par minute; perte de poids de 10-15% sur le fond de l'appétit accru; tremblement de la main. Symptômes de goitre toxique diffus 1 degré avec thyréotoxicose manifeste: tachycardie 100-120 battements par minute; augmentation de la pression du pouls; perte de poids de 20%; troubles psycho-émotionnels - irritabilité, agressivité, sautes d'humeur soudaines, agitation, insomnie; faiblesse musculaire, tremblement de tout le corps, hyperactivité réflexe tendineuse; la diarrhée; intolérance à la chaleur, transpiration; gonflement des jambes; dommages aux ongles; irrégularités menstruelles. Le symptôme obligatoire de la maladie de Bazedov est l’ophtalmopathie: élévation de la paupière supérieure et abaissement de la paupière inférieure; exophtalmie (yeux exorbités); gonflement et croissance des tissus autour des yeux; inconfort dans les yeux, vision réduite. La principale raison La cause de la maladie Bazedova sont des caractéristiques génétiques de la réponse immunitaire, héritée. La prédisposition à la maladie se réalise sous l’influence de locaux extérieurs. Les principales sont: le stress psychologique, la surcharge émotionnelle; maladies infectieuses et inflammatoires; lésion cérébrale; mauvaises habitudes, en particulier fumer. Les facteurs décrits conduisent à une tolérance immunologique altérée et les lymphocytes autoréactifs qui imprègnent le tissu thyroïdien commencent à être synthétisés dans le corps. Contrairement aux autres pathologies auto-immunes du goitre toxique, une attaque d'anticorps ne conduit pas à la destruction de l'organe cible, mais à sa stimulation: la synthèse des hormones thyroïdiennes est initiée et la croissance des cellules thyroïdiennes est activée. En outre, il existe une inflammation immunitaire dans la fibre, près des yeux et sur la surface avant des jambes. Complications possibles En l'absence de traitement, une thyrotoxicose de degré goitre toxique peut entraîner de graves perturbations du travail du cœur, du système nerveux central et du foie. Complications possibles: tachycardie supérieure à 120 battements par minute; fibrillation auriculaire; insuffisance cardiaque chronique; changement mental; dystrophie musculaire, épuisement du corps; dommages au foie; handicap; ostéoporose (réduction de la densité osseuse); opacité cornéenne, compression du nerf optique, perte de vision. Une complication potentiellement mortelle de la maladie de Basedow est une crise thyrotoxique. Cela peut se produire avec un mauvais traitement du goitre, après une intervention chirurgicale ou à la suite d'une maladie infectieuse. La maladie se caractérise par une aggravation brutale des symptômes de la thyrotoxicose, une forte fièvre, un trouble de la conscience. Sans aide urgente, le risque de décès est élevé. Tests de diagnostic Les principales méthodes de diagnostic du goitre diffus sont les suivantes: examen du cou et palpation de la glande thyroïde; Échographie; scintigraphie - obtention d’une image bidimensionnelle d’un organe à l’aide d’un tomographe à émission, après l’introduction d’un isotope radioactif dans le corps du patient; test sanguin pour les niveaux d'hormone et des anticorps. L'échographie de la thyroïde avec un degré de goitre diffus montre sa légère augmentation, son hypoéchogénicité (densité réduite), son homogénéité et l'absence de modifications structurelles. La scintigraphie est réalisée dans le but de différencier la maladie de Basedow des autres anomalies de la thyroïde. Lorsque le tissu organique toxique de goitre est caractérisé par une absorption accrue de l'isotope. Les tests de laboratoire pour la thyréotoxicose montrent une diminution de la glande pituitaire (TSH) avec une augmentation de la triiodothyronine (T3) et / ou de la thyroxine (T4), ainsi qu'une concentration élevée d'anticorps dirigés contre les récepteurs de la TSH. Thérapie par le goitre Le traitement du goitre toxique diffus 1 degré est effectué par des méthodes conservatrices: médicaments antithyroïdiens ou iode radioactive. Pour supprimer la synthèse des hormones sont utilisés: médicaments à base de thiourée - tiamazole, mercazole; agents avec propylthiouracile - propicile, école professionnelle. Ces substances brillent dans les cellules du corps et inhibent la production de peroxydase thyroïdienne, une enzyme impliquée dans la production de thyroxine et de triiodothyronine. La posologie est déterminée individuellement. Par exemple, le schéma suivant peut être utilisé pour le mercazole: dose initiale - 30 à 40 mg par jour; soutien - 10-15 mg par jour. Il est possible de réduire la quantité de médicament avec la normalisation du pouls, du poids corporel, de la pression et de la disparition du tremblement. En outre, les niveaux d'hormones sont testés une fois tous les 14-30 jours. La durée moyenne de traitement est de 6 à 24 mois. En outre, la sédation, le potassium et les bêta-bloquants sont utilisés en cas de maladie de Baseed (pour neutraliser les troubles du travail du cœur et des vaisseaux sanguins). Le traitement à l'iode radioactif à goitre diffus est rarement pratiqué. Il est indiqué lorsque les symptômes de la thyrotoxicose augmentent avec le traitement par thyrostatiques. La méthode consiste à introduire dans le corps un isotope radioactif de l'iode sous forme de gélules. La substance s'accumule dans les cellules thyroïdiennes et se décompose en émettant des rayons bêta et gamma qui détruisent les thyrocytes envahis par la végétation. Mesures préventives Etant donné que le goitre toxique est dû à un défaut génétique, aucune mesure de prévention primaire n'a été développée. S'il existe des cas de la maladie dans les antécédents familiaux, il est possible de prévenir une réaction auto-immune de la manière suivante: traiter rapidement les maladies infectieuses-inflammatoires; mener une vie saine; surveiller l'état de la glande thyroïde; éviter les situations stressantes; renforcer le système immunitaire; pas insoler; Ne prenez pas de médicaments contenant de l'iode vous-même. Il est conseillé de suivre ces mesures pour tous les patients présentant une hypertrophie de la thyroïde. Le premier degré de goitre toxique diffus est le stade initial d'une maladie thyroïdienne dangereuse. Sans traitement, cela conduit à un grave empoisonnement du corps par les hormones thyroïdiennes. Dans le cas d'une demande d'aide rapide, le pronostic de l'évolution de la pathologie est favorable: avec l'aide de médicaments, il est possible de normaliser la fonction de la glande, les réactions métaboliques dans le corps et le travail du cœur. Les nodules thyroïdiens constituent rarement un danger grave pour la vie et la santé humaines, mais nécessitent une surveillance constante. Les ganglions de la thyroïde ont parfois tendance à être malignes, c'est-à-dire qu'ils peuvent dégénérer en néoplasme malin. Ce que sont la thyroïdite auto-immune et quelles sont les causes de cette pathologie, nous en discuterons dans cette rubrique. Vidéo sur le sujet

Goitre diffus de grade 1 - symptômes et causes

Des modifications pathologiques dans les tissus de la glande thyroïde peuvent déclencher une modification des niveaux hormonaux. Le goitre diffus de grade 1 est l’une de ces conditions. Si la maladie est détectée à un stade précoce, le traitement sera plus efficace, car les fonctions de la glande thyroïde ne sont pas encore perturbées. La classification d'une telle maladie, les causes et les méthodes de traitement sont décrites en détail dans les informations ci-dessous.

Qu'est-ce que le goitre et pourquoi est-ce dangereux?

L'hypertrophie de la glande thyroïde s'appelle le terme commun - goitre. Selon les raisons qui activent son augmentation, on peut parler des risques pour le patient. Malgré la prévalence de telles maladies, et en fait dans l'endocrinologie du goitre de la glande thyroïde qui prend la "honorable" deuxième place après le diabète, la nature de l'origine est presque inconnue.

Caractéristiques de la maladie:

  • Les femmes sont plus susceptibles de tomber malade. En moyenne, il y a près de huit fois plus de femmes que d'hommes.
  • L'apparition du goitre est attribuée aux maladies auto-immunes.
  • Le groupe d'âge du risque est de 30 à 50 ans. Le diagnostic chez les enfants et les personnes âgées est beaucoup moins courant.
  • Provoquer une maladie peut entraîner un apport insuffisant d'iode dans le corps, ainsi que son excès.
  • Il existe une prédisposition génétique à l'apparition d'anomalies thyroïdiennes.
  • Un goitre acquis peut survenir avec un traitement inapproprié et des médicaments hormonaux.
  • De plus en plus, les troubles du système endocrinien sont dus à une défaillance d'organe congénitale.

Malgré une telle prévalence, traiter les maladies de la thyroïde n’est pas grave. Les fonctions de tous les organes internes sont altérées et apparaissent progressivement au fur et à mesure de l'évolution de la maladie.

Comment le goitre affecte les fonctions des systèmes:

  1. Troubles endocriniens Diminution ou prise de poids importante, échec du cycle menstruel chez la femme. Les hommes peuvent avoir des problèmes de libido et de puissance diminués.
  2. Manifestations somatiques nerveuses. Syndrome de fatigue chronique, diminution des performances et problèmes de sommeil - tout cela suggère des problèmes possibles de la glande thyroïde. Aux derniers stades du goitre, un tremblement des extrémités, de l'anxiété et des perturbations du travail du système nerveux central peuvent survenir.
  3. Problèmes de rythme cardiaque. Ces problèmes commencent par une tachycardie irrégulière, évoluant progressivement en insuffisance cardiaque.
  4. Troubles ophtalmiques. Un œdème péri-orbitaire se développe, entraînant un "gonflement" du globe oculaire (l'un des signes caractéristiques des stades avancés), ainsi qu'une fermeture incomplète des paupières.
  5. Système respiratoire. À mesure que la glande thyroïde augmente, des difficultés respiratoires peuvent survenir, un essoufflement et une douleur à la déglutition vont apparaître.

En outre, il existe des troubles des fonctions du système digestif, une constipation fréquente ou une diarrhée sans modification objective du régime alimentaire. Éruptions cutanées, modification de l'état des ongles et de la structure du derme, ainsi qu'une augmentation de la sécrétion des glandes sudoripares. Plus tôt le corps a été diagnostiqué, plus il est probable que le traitement soit sans problème et que les dysfonctionnements d'organes décrits ci-dessus soient éliminés.

Comment la maladie progresse

L'apparition de changements dans les premiers stades peut passer complètement inaperçue. Fondamentalement, un grossissement de la glande thyroïde de grade 1 est diagnostiqué lors des examens de routine. Malheureusement, cette pratique n'implique généralement pas une visite obligatoire chez un endocrinologue. C'est pourquoi un examen régulier par un spécialiste est important et nécessaire, surtout si des proches ont déjà eu des problèmes similaires.

Le degré de dommages à la glande thyroïde:

  • Zéro degré. Les symptômes et les symptômes de la maladie sont absents. Les symptômes du goitre diffus n'apparaissent pas et n'interfèrent pas avec la vie ordinaire. Sur les problèmes dans le corps peuvent être trouvés qu'après une biopsie de la glande thyroïde, qui montre des zones d'hypertrophie cellulaire.
  • Le premier stade de la maladie est déterminé par la palpation, mais les modifications externes ne sont pas visibles. Une telle étape ne peut avoir aucun effet sur le travail des systèmes internes, mais tout dépend des caractéristiques individuelles de l'organisme.
  • Une glande thyroïde élargie de 2 degrés est caractérisée par des nœuds caractéristiques ou un organe élargi. Il est facile à détecter par la palpation et devient visible par une inspection visuelle.
  • Le goitre 3 degrés provoque des changements visibles. Le cou est déformé, s'épaissit et des problèmes avec le système respiratoire peuvent survenir.
  • Le quatrième stade de la maladie montrera une déformation encore plus prononcée du cou. La qualité de la vie se détériore et, dans le contexte de la maladie, il peut y avoir des dysfonctionnements dans le travail de tous les systèmes du corps.
  • Le goitre au cinquième stade est extrêmement rare. La déformation dans ce cas a atteint des tailles grotesques. Le fonctionnement normal de l'organisme entier, en particulier des systèmes digestif et respiratoire, est altéré et des dommages aux tissus voisins sont également constatés.

Les stades de la maladie sont également diagnostiqués pour des raisons ayant conduit à des troubles endocriniens. La structure de la glande thyroïde peut varier en fonction de la région de résidence, par exemple si la qualité de l’eau de boisson dans une région donnée ne varie pas. La mauvaise écologie et la proximité des grandes entreprises industrielles contribuent également à l'augmentation du taux d'incidence.

Caractéristiques de l'apparition du goitre:

  • Caractéristique morphologique. Une thyroïde élargie peut être vue comme un nœud (goitre nodulaire), ainsi qu’uniformité sur toute la surface (diffuse). La combinaison de ces deux états est appelée goitre mixte.
  • Trait endémique. Au lieu de résidence, la tendance de la population aux pathologies endocriniennes est également déterminée. Le goitre diffus de grade 2 est le plus souvent diagnostiqué dans certaines régions.
  • Le degré de changement dans le travail de la glande. Le goitre hyperthyroïdien est isolé lorsqu’une grande quantité d’hormones est produite. Hypothyroïdien, si les hormones sont sécrétées moins que nécessaire, ainsi que l’euthyroïde, lorsque la maladie n’affecte pas le travail de la glande thyroïde.

Si les hormones dans le corps sont augmentées, cela conduit à un empoisonnement toxique du corps. Cette affection est appelée thyrotoxicose ou goitre toxique de la glande thyroïde.

Traitement de la maladie

Un diagnostic précoce permet de faire face avec succès aux effets négatifs de la maladie thyroïdienne. Le goitre toxique diffus 1 degré se prête bien à un ajustement médical. Parfois, pour stabiliser l'état, il suffit de reconsidérer le régime alimentaire du patient, en privilégiant un régime équilibré.

Important: lors du diagnostic du goitre toxique et de l'hyperfonctionnement de la glande thyroïde, il est impossible d'utiliser des médicaments contenant de l'iode. Cela conduira à une détérioration de l'état du patient et provoquera également le développement rapide de la maladie.

Autres traitements:

  1. La progression lente du goitre nodulaire est généralement supprimée par des traitements médicamenteux.
  2. La renaissance d'un goitre nodulaire peut nécessiter une intervention chirurgicale.
  3. Si le goitre nodulaire passe au stade toxique, le traitement nécessaire peut consister en un traitement de chimiothérapie et en un prélèvement complet de l'organe.
  4. Il est probable que des méthodes de traitement à base de drogues à base de drogues de goitre toxique de degré 2 diffuse soient utilisées. Avec la progression de la maladie, une solution plus radicale est recommandée.
  5. Un goitre toxique diffus à 3 degrés est considéré comme une pathologie grave, affectant de manière significative la qualité de la vie. Le contrôle de l'endocrinologue et diverses méthodes de traitement sont nécessaires.

Une intervention chirurgicale peut être épargnée lorsque seuls les nœuds et les néoplasmes sont retirés de la glande thyroïde. La solution optimale est une combinaison de thérapie médicamenteuse et de méthodes instrumentales. Lors de l'identification de toute pathologie de la glande thyroïde, une surveillance constante du niveau hormonal dans le corps est recommandée, ainsi que des observations d'un endocrinologue.

Comment se protéger de la maladie

Les mesures préventives ne diffèrent pas l'originalité. Il s’agit principalement de la correction de la nutrition, du rejet des mauvaises habitudes et de l’exercice régulier. Malgré le fait qu'un changement diffus dans les tissus de la glande thyroïde soit considéré comme une maladie héréditaire, son développement peut être ajusté. Vous ne devez pas traiter de tels problèmes avec dédain, car des pathologies complexes peuvent entraîner le développement d'un cancer. Si vous vivez dans une région où les conditions sont mauvaises, le goitre du premier degré peut se produire dans presque tout le monde. Dans ce cas, l'examen par un spécialiste devrait être obligatoire et régulier. Maintenant, il existe de nombreux compléments nutritionnels qui stabilisent le flux d'iode dans le corps, de sorte que cette prévention est absolument justifiée et nécessaire.

L'apparition de problèmes de glande thyroïde est tout à fait possible à prévenir, si nous ne parlons pas de pathologies congénitales. De telles conditions sont facilement diagnostiquées et peuvent être ajustées, en particulier avec les possibilités modernes de la médecine. Afin de prévenir la détérioration de la qualité de la vie et plus encore - la transformation en maladies oncologiques, il est très important de diagnostiquer le problème à temps et de consulter l'endocrinologue au sujet de sa solution. Les mesures préventives sont également très importantes, en particulier pour les résidents des "défavorisés" en termes de zones écologiques.

Symptomatologie et types de goitre nodulaire

Le goitre nodulaire 1 degré est la maladie la plus courante de la glande thyroïde, survenant chez une personne sur cinq. En règle générale, le goitre nodulaire affecte le corps de la femme plutôt que celui de l'homme. Le goitre nodulaire est une maladie non unique et un ensemble de pathologies qui, pour des raisons pratiques, sont unies par une terminologie commune.

La glande thyroïde peut être appelée un chef d'orchestre qui gère son orchestre, c'est-à-dire tous les systèmes vitaux du corps. Si un trouble survient dans la glande thyroïde, cela entraîne également un dysfonctionnement du système nerveux central, du cerveau, du cœur, des organes génitaux, etc. Le goitre nodulaire de la glande thyroïde n’est autre que ce désordre commun dont la survenue conduit à la défaillance de l’orchestre du corps humain.

Comme vous le savez, la glande thyroïde se compose de nombreux follicules contenant une substance colloïdale. Si cette substance sous l'influence de facteurs externes ou internes commence à augmenter en volume, cela entraîne la formation de la glande thyroïde. En termes simples, le follicule se transforme en boule et plus son diamètre est grand, plus le cou augmente en volume.

Si le liquide colloïdal commence à se développer dans plusieurs follicules, cette maladie est alors classée dans la catégorie goitre multinodulaire de la glande thyroïde. En règle générale, de tels néoplasmes sont considérés comme une tumeur bénigne, mais il n’est toujours pas nécessaire d’exclure la possibilité de sa transformation en une forme maligne, à savoir le cancer de la thyroïde.

Classification des nœuds

Comme mentionné ci-dessus, les follicules commencent à se remplir rapidement de liquide colloïdal sous l'influence de certains facteurs. Selon la nature de l’influence sur l’évolution de la maladie, le goitre est classé dans les catégories suivantes:

  • Goitre unique ou noeud;
  • Goitre multinodulaire - concentration de plusieurs follicules hypertrophiés en un seul endroit;
  • Conglomérat - follicules remplis de colloïde, concentrés sur toute la surface de la glande thyroïde;
  • Goitre nodulaire diffus et mixte, ce qui signifie une augmentation non seulement des nodules thyroïdiens, mais également une déformation du cou due à l’apparition d’un néoplasme;
  • Adénome folliculaire;
  • Tumeur maligne du cancer - cancer.

Pour classer facilement le goitre de la glande thyroïde, il est habituel d’utiliser deux systèmes - le Dr O. Nikolaev de 1955 et l'Organisation mondiale de la santé de 2001.

Le goitre thyroïdien est classé par degrés:

  • 0 degré - les modifications visuelles de la glande thyroïde sont imperceptibles, le nœud n'est pas palpable (pas palpable avec les doigts);
  • 1er degré - la glande thyroïde est bien palpée et peut être définie visuellement lors de l'ingestion de nourriture;
  • 2ème degré - il y a une gêne dans le cou, le nœud de la glande est palpé et déterminé visuellement;
  • 3ème degré - est la déformation du col utérin;
  • 4ème degré - le goitre est tellement élargi qu'il est difficile pour une personne d'avaler, de respirer. Un kyste agrandi commence à serrer les organes adjacents - la trachée, les terminaisons nerveuses, etc., entraînant un inconfort accru;
  • 5ème degré - la tumeur se développe dans les vaisseaux sanguins et les veines d'organes rapprochés. À ce stade, une tumeur bénigne peut être transformée en cancer de la thyroïde.

Parmi les types de nodules thyroïdiens listés ci-dessus, le goitre de grade 3 est le plus commun ou il s'agit d'un nœud multinodulaire (mixte). Les symptômes de cette maladie comprennent: une augmentation du diamètre du cou, une dessiccation des muqueuses et de la peau, une violation du tractus gastro-intestinal, une perte de poids importante, des épisodes d'hypotension et des dysfonctionnements cardiovasculaires.

Causes du goitre

Dans la plupart des cas, un goitre nodulaire ou multinodulaire de la glande thyroïde apparaît en raison d'un goitre colloïdal déjà existant. Une augmentation du nombre de nœuds glandulaires peut provoquer des tumeurs, ainsi que certaines pathologies sous la forme d'une maladie auto-immune appelée goitre de Hashimoto. En outre, l'une des causes de la formation de goitre peut servir de processus inflammatoire ou de maladie infectieuse.

Malgré le fait que les maladies de la thyroïde ont une longue histoire, les causes du goitre n’ont pas été complètement établies. Dans certains cas, la formation de tumeurs bénignes contribue à un facteur héréditaire.

Chez la femme, le goitre nodulaire se produit le plus souvent sur fond de trouble hormonal dans le corps. Cela peut être à la fois l'adolescence et les troubles menstruels, l'infertilité, la ménopause et le post-climax. Il est possible que les tumeurs bénignes de la glande thyroïde soient causées par une carence aiguë en iode dans le corps.

Sur la base de ce qui précède, nous pouvons conclure que les causes du goitre de la glande thyroïde sont les suivantes:

  • Carence en iode;
  • Exposition aux radiations;
  • Empoisonnement avec des substances toxiques;
  • Environnement défavorable;
  • Maladies génétiques, telles que le syndrome de Down ou Kleinfelter;
  • Troubles hormonaux;
  • Processus infectieux et inflammatoires se produisant dans le corps sous forme chronique;
  • Stress et névralgies;
  • Hypodynamie - un mode de vie sédentaire.

L'influence de ces facteurs provoque des perturbations du système endocrinien dans son ensemble. Dans la plupart des cas, les symptômes de la maladie de la thyroïde sont absents, ce qui signifie que seuls des examens préventifs constants permettent de maintenir une santé humaine normale.

Un goitre mixte ou multinodulaire de la glande thyroïde présente un certain nombre de symptômes évidents. C’est un mal de gorge grave pendant la déglutition, une fonction respiratoire altérée, une perte de poids nette, une dépression et une apathie, une faiblesse corporelle, une augmentation de la tension artérielle et un essoufflement.

Diagnostic et traitement du goitre

Si vous vous rendez à la clinique à temps pour diagnostiquer une maladie de la thyroïde, avec une probabilité de 99%, le patient recevra le diagnostic correct. Après tout, les méthodes de diagnostic modernes, telles que l’imagerie par ultrasons de la glande thyroïde, les tests de laboratoire pour déterminer le niveau d’hormones produites par la glande thyroïde, ainsi que la biopsie (ponction des cellules de la glande avec une méthode à aiguille fine), l’imagerie par résonance magnétique et par calcul permettent de découvrir le tableau clinique complet de toute maladie.

Le traitement de la maladie thyroïdienne consiste à éliminer tout stress sur l’organe, qu’il soit hormonal ou physique. Un traitement médicamenteux, une hormonothérapie et une alimentation équilibrée aident à atteindre cet objectif dès la première étape. Mais, ce traitement est utilisé exclusivement pour le goitre du 1er et 2ème degré. S'il s'agit d'un goitre multinodulaire au troisième degré, un retrait complet ou partiel des tissus affectés est nécessaire.

Si un goitre nodulaire de nature kystique a été diagnostiqué chez un patient, son traitement est effectué selon la méthode de la ponction à l'aiguille fine et de la destruction du colloïde. C’est-à-dire qu’au premier stade, une solution colloïdale est aspirée d’un kyste à l’aide d’une aiguille fine, puis en introduisant de l’éthanol (alcool) dans le follicule, le colloïde est détruit. Le traitement d'un kyste de ce type prend 5 injections.

Également à l'heure actuelle, le traitement à l'iode radioactif est utilisé pour éliminer le goitre nodulaire. Cela peut être utilisé comme traitement médical avec des médicaments contenant une concentration accrue d'iode, par exemple l'iodomarine et l'iodure de potassium ou la radiothérapie.

Le traitement des troubles hormonaux de la glande thyroïde est effectué à l'aide d'hormones thyroïdiennes telles que la L-thyroxine et la thyroidine. Mais, dans ce cas, vous devez considérer que ces médicaments ont un grand nombre d'effets indésirables sur le corps.

Cela peut être dû à des réactions dermatologiques, à une violation du tissu osseux, à une diminution de la composition biochimique du sang et à un dysfonctionnement du système cardiovasculaire. Le traitement du goitre nodulaire des premier et deuxième degrés peut durer plusieurs mois. Dans les situations cliniques les plus difficiles, l'hormonothérapie est utilisée tout au long de la vie.

  • changement diffus de la tumeur;
  • cancer de la thyroïde;
  • diamètre du noeud supérieur à 50 mm;
  • croissance progressive des kystes et augmentation de leur colloïde.

Le traitement du goitre thyroïdien doit également être orienté vers une alimentation équilibrée. Le menu devrait contenir des fruits frais, des légumes et une énorme quantité de fruits de mer.

Vous Pouvez, Comme Pro Hormones