Le goitre toxique diffus est une maladie caractérisée par une hypertrophie de la thyroïde et une augmentation de sa fonction résultant d'une attaque de son propre système immunitaire.

L'âge dominant du goitre diffus est de 20 à 50 ans. Le genre prédominant est la femme.

Raisons

Le principal facteur responsable du développement de la maladie est un défaut héréditaire de l'immunité, qui conduit au développement de protéines spéciales - des auto-anticorps qui se lient aux récepteurs des cellules thyroïdiennes - provoquant une augmentation de la glande et stimulant la production d'hormones thyroïdiennes.

Manifestations du goitre diffus

  • Plaintes pour faiblesse générale, irritabilité accrue, nervosité et légère excitabilité, troubles du sommeil, transpiration, faible tolérance à des températures ambiantes élevées, palpitations et, parfois, douleur au cœur de coups de couteau ou de constriction, augmentation de l'appétit et, malgré cela, perte de poids, diarrhée.
  • Les troubles de l'activité cardiovasculaire chez le goitre diffus se manifestent sous forme d'augmentation de la fréquence cardiaque (pouls même pendant le sommeil de plus de 80 par minute), augmentation de la pression artérielle systolique et inférieure diastolique, crises d'arythmie. Les vaisseaux cutanés sont dilatés et sont donc chauds au toucher, humides. En outre, certains patients présentent du vitiligo, un assombrissement des plis de la peau, en particulier dans les zones de friction (cou, bas du dos, coude, etc.), de l'urticaire, des éraflures (démangeaisons de la peau, en particulier lors de la fixation d'une lésion du foie), une perte de peau est observée. les cheveux.
  • Exprimé des doigts tremblants. Parfois, la poignée de main est si prononcée avec un goitre diffus que les patients parviennent à peine à fermer les boutons. L'écriture change et le signe d'une «soucoupe» est caractéristique (lorsqu'un gobelet vide est dans la main, un bruit de cliquetis est émis sur la soucoupe à la suite d'un léger tremblement des mains).
  • Les troubles du système nerveux se manifestent par de l'irritabilité, de l'anxiété, une excitabilité accrue, une humeur changeante, une perte de capacité de concentration (le patient bascule rapidement d'une pensée à l'autre), des troubles du sommeil, parfois même de la dépression et même des réactions mentales.
  • Dans le goitre toxique diffus, il existe dans la plupart des cas des modifications caractéristiques (éclat des yeux, etc.) du côté des yeux. Les yeux sont dilatés, donnant l'impression d'un regard fâché, surpris ou effrayé.


Photo: manifestations de goitre diffus en raison de l'élargissement de la glande thyroïde

Diagnostics

Le diagnostic du goitre diffus est réalisé par un endocrinologue

  • Augmentation des concentrations sériques de T4 et T3
  • Augmentation de l'absorption d'iode radioactif par la glande thyroïde
  • Le sérum TSH est faible
  • Détermination du titre élevé des récepteurs stimulants pour les anticorps anti-TSH - anti-rTTG (80-90% des patients)
  • Échographie thyroïdienne

Traitement du goitre diffus

Le médicament de base des médicaments à base de goitre diffus est le mercazolil. La posologie est choisie individuellement. Tout en recevant la dose maximale de mercazole, une suppression significative de la synthèse des hormones thyroïdiennes est possible. À cet égard, à compter de la troisième semaine d'utilisation du mercazolil, les hormones thyroïdiennes sont administrées avec le mercazole à petites doses (thyroïdine ou L-thyroxine) pendant 2 à 3 semaines, avec leur annulation progressive lorsque l'état euthyroïdien est atteint.

Les bêta-adrénobloquants (indéral, indéral, obzidan) sont prescrits simultanément avec le mercazole.

Les préparations apaisantes sont largement utilisées (brome, valériane, etc.).

Pour les formes modérées et graves de goitre diffus, on utilise des préparations à base de vitamines (A, C, B1, B2, B12, B15), de cocarboxylase, d'ATP et de calcium.

Les indications du traitement chirurgical du goitre diffus sont les suivantes: taille importante du goitre (45 ml et plus), intolérance au mercazole, récurrence de la maladie après un traitement médical, localisation rétrovorale du goitre.

Régime alimentaire pour goitre toxique diffus:

  • teneur suffisante en protéines, lipides et glucides;
  • reconstituer le manque de vitamines (fruits, légumes) et de sels minéraux (lait et produits laitiers comme source de sels de calcium);
  • limiter les aliments et les plats qui excitent le système nerveux (thé fort, café, chocolat, épices)

Prévisions

Avec un goitre toxique diffus, le pronostic est favorable. Chez plus de 60 à 70% des patients, la rémission se produit sous l'influence du mercazole. La rémission se produit souvent seule ou à la suite d'un traitement non spécifique.

De nombreux travaux publiés entre 1920 et 1940 montrent que sous l'influence d'un traitement, que l'on peut maintenant considérer comme non spécifique (cure thermale, physiothérapie, balnéothérapie, etc.), 80 à 90% étaient en rémission. Ceci s'explique par l'influence indirecte (action immunomodulatrice) des facteurs énumérés sur le système immunitaire et le rétablissement de la relation immuno-neuro-hormonale.

Diagnostic des symptômes

Découvrez vos maladies probables et le médecin chez qui vous devriez aller.

Goitre diffus - symptômes, causes, étendue et traitement

Quel est le goitre diffus

Le goitre toxique diffus le plus commun se produit chez les femmes. Chez les hommes, la maladie survient presque 8 fois moins. Le goitre toxique diffus le plus courant se trouve chez les personnes d'âge moyen (entre 30 et 50 ans). Goitre toxique diffus beaucoup moins fréquent chez les enfants et les adolescents, chez les patients âgés.

Le goitre est un élargissement persistant de la glande thyroïde de nature non inflammatoire et non cancéreuse. L'extension du terme "goitre" aux organes inflammatoires (thyroïdite) et malignes (cancer, sarcome) n'est pas recommandée, bien que certains chirurgiens l'utilisent.

Les manifestations fonctionnelles distinguent un goitre toxique, non toxique et hypothyroïdien. Une glande thyroïde élargie avec un goitre est locale (goitre nodulaire), diffuse (goitre diffus) et mixte.

Causes du goitre diffus

Apparemment, la principale raison du développement d'un goitre toxique diffus est la survenue d'un certain défaut génétique (non encore établi par la science) dans le système de régulation de la production d'anticorps par le système immunitaire. Le résultat d'une dysrégulation est la production d'anticorps dirigés contre le tissu thyroïdien du patient.

Avec un goitre toxique diffus, le système immunitaire, dont la fonction principale est de lutter contre tout ce qui est étranger (virus, bactéries, protozoaires, cellules tumorales), entame une «lutte» avec le tissu de sa propre glande thyroïde, percevant certains de ses composants comme étrangers.

Par une étrange coïncidence, les anticorps produits par DTZ contre le tissu thyroïdien (les soi-disant anticorps anti-récepteur de la TSH) ont un effet destructeur sur le tissu thyroïdien.

En se liant au récepteur (un site sensible conçu pour lire les «commandes» de l’hormone TSH produite dans le cerveau et stimulant la fonction de la glande thyroïde), des anticorps agissent comme celui de la TSH - c.-à-d. stimuler la croissance des glandes et la production d'hormones.

À l'heure actuelle, le goitre toxique diffus est la seule maladie auto-immune connue de la science, qui se caractérise par une augmentation de la fonction d'un organe attaqué par le système immunitaire. La présence d'un défaut génétique est également confirmée par l'incidence accrue de la maladie chez les enfants atteints de goitre toxique diffus.

Il existe une prédisposition familiale évidente au développement d'un goitre toxique diffus, bien que l'apparition de la maladie chez l'un des parents n'indique toujours pas qu'un goitre toxique diffus se produira également chez l'enfant - il s'agit principalement d'un schéma statistique et non d'une prédisposition absolue.

Le degré de goitre diffus

Le moyen le plus simple de déterminer le goitre consiste à examiner la glande thyroïde. Cette méthode permet de détecter dans quelle mesure le fer est augmenté.

Séparez plusieurs degrés de goitre selon le système de Nikolaev:

  • 0 degré - la glande thyroïde ne peut pas être sondée, et elle n'est pas visible,
  • Grade 1 - la glande thyroïde ne peut pas être vue, mais elle peut être ressentie,
  • Grade 2 - la glande thyroïde est visible quand une personne avale des mouvements,
  • Grade 3 - les contours de la glande thyroïde violent la forme du cou en le rendant épais
  • 4ème degré - le goitre est très visible, le cou devient une forme laide,
  • 5 degrés - la glande thyroïde est si grande qu'elle a une compression sur les organes voisins.

Symptômes du goitre diffus

Les symptômes du goitre diffus sont les suivants:

  • élargissement de la glande thyroïde;
  • symptômes de thyréotoxicose (perte de poids, faiblesse, nervosité, transpiration, tremblements, tachycardie);
  • symptomatologie oculaire.

L'ophtalmopathie endocrinienne ne se développe pas chez tous les patients atteints de goitre toxique diffus et se manifeste par une exophtalmie, un gonflement des paupières, une hyperhémie sclérale et une conjonctive, ainsi qu'une mobilité réduite des globes oculaires.

Avec la progression de la grossesse, la sévérité de la thyrotoxicose diminue (jusqu’à la rémission) en raison de la diminution de la concentration en immunoglobulines stimulant la thyroïde dans le sang dans le contexte du développement d’une immunosuppression physiologique. Les signes cliniques de thyréotoxicose pulmonaire ressemblent à bien des égards aux manifestations de la grossesse elle-même.

Les femmes enceintes ont souvent un essoufflement associé à une alcalose légère compensée. Le volume de sang en circulation et leur fréquence cardiaque augmentent et entraînent fréquemment des tachycardies et des palpitations.

L’appétit augmente, comparé aux femmes non enceintes, se plaint souvent de fatigue, de faiblesse, de troubles du sommeil et de labilité émotionnelle, d’irritabilité et de transpiration.

Avec la thyréotoxicose pendant la grossesse, tous ces symptômes s'aggravent et, en outre, des symptômes plus spécifiques du goitre diffus, tels que le goitre et l'ophtalmopathie, apparaissent.

Parmi les diverses manifestations de la maladie figurent quatre symptômes principaux:

Le tremblement des doigts est particulièrement visible lorsqu'une femme ferme les yeux et étend les bras. L'exophtalmie (puchite) est exprimée chez 60% des femmes, la plupart d'entre elles modérées.

D'autres symptômes sont souvent observés:

  • Grefe (yeux brillants),
  • Möbius (faiblesse de la convergence),
  • Kocher (décalage de la paupière supérieure par l'iris lorsqu'on regarde vers le bas),
  • Stelvaga (flash rare),
  • Dalrymple (large ouverture des fissures palpébrales),
  • Yelinek (assombrissement de la peau sur les paupières).

Des baisses de pression artérielle sont diagnostiquées. La thyrotoxicose peut être accompagnée de lésions subfébriles qui, au cours des premiers mois de la gestation, sont difficiles à distinguer des infections subfébriles des femmes enceintes. L'exacerbation de la maladie peut prendre la forme d'une crise thyrotoxique: une apparition nette de tous les symptômes.

La crise se développe après un stress mental ou une opération, un traumatisme, une infection, après un accouchement. Les symptômes de la crise sont

  • excitation
  • désorientation
  • l'hyperthermie,
  • hypertension artérielle
  • jaunisse
  • les arythmies,
  • humidité de la peau
  • exophtalmie aiguë.

La plupart des femmes, à partir de 28-30 semaines de grossesse, développent des signes d'insuffisance cardiaque. Des modifications de l’hémodynamique, caractéristiques de ces termes de la grossesse, une augmentation du volume sanguin circulant, du débit cardiaque et une tachycardie, provoquées par une glande thyroïde fonctionnant bien, entraînent une insuffisance de l’activité cardiaque.

Il existe trois niveaux de gravité du goitre toxique diffus.

Descriptions des symptômes du goitre diffus

Traitement du goitre diffus

Le traitement du goitre toxique diffus peut être chirurgical et conservateur.

Traitement chirurgical

Les indications absolues du traitement chirurgical sont les réactions allergiques ou la leucopénie persistante (diminution du nombre absolu de leucocytes), constatées au cours du traitement conservateur, la taille importante du goitre (élargissement de la glande thyroïde au-dessus du degré III), des troubles du rythme de l'arythmie cardiaque, une insuffisance cardiovasculaire, merkazolila prononcé effet de goitre.

Opérer le patient devrait être quand il atteint l'état de compensation du médicament, parce que sinon, une crise thyréotoxique pourrait survenir au début de la période postopératoire.

Traitement de la toxicomanie

Le traitement conservateur consiste le plus souvent en l'utilisation de dérivés de l'urée. La monothérapie avec des préparations d'iode, du perchlorate de potassium et du lithium est actuellement peu utilisée.

Le principal moyen de traitement conservateur du goitre diffus est le médicament domestique, le mercazole ou ses analogues - méthimazole, carbimazole, tiamazole, etc. Le mercazolil interrompt la synthèse des hormones thyroïdiennes et a un effet immunosuppresseur.

Le médicament s'accumule sélectivement dans la glande thyroïde. La dose quotidienne de mercazole est de 30 à 40 mg, parfois avec un très gros goitre et une thyréotoxicose grave, elle peut atteindre 60 à 80 mg. La dose journalière de mercazolyl est généralement de 10 à 15 mg.

Le médicament est pris en continu pendant un an et demi à deux ans. L'absence d'effet stable après 2 ans de traitement est une indication chirurgicale. Avec la préparation préopératoire, la durée d'administration du mercazolyl est due à la réalisation d'un état euthyroïdien durable.

Réduisant la dose de mercazole strictement individuellement, il est mis en œuvre en se concentrant sur les signes d'élimination de la thyrotoxicose: stabilisation du pouls (70 à 80 battements par minute), prise de poids, disparition des tremblements et de la transpiration, normalisation de la pression du pouls.

Étant donné que tous les médicaments à base de thiourée peuvent provoquer une leucopénie et une thrombocytopénie, il est nécessaire de réaliser une analyse de sang tous les 10 à 14 jours (avec un traitement d'entretien au mercazolil une fois par mois). Si le patient ne peut pas être observé par un spécialiste pour une raison quelconque, un traitement chirurgical est recommandé.

Le traitement du goitre toxique diffus avec un radionucléide d'iode est effectué chez des personnes âgées de plus de 40 ans dans des départements spécialisés. Outre les antithyroïdiens, les b-bloquants, les glucocorticoïdes, les sédatifs et les glycosides cardiaques, les préparations à base de potassium sont utilisées dans le traitement du goitre toxique diffus.

Les b-bloquants, par exemple, peuvent réduire la période de préparation préopératoire en améliorant l'état du système cardiovasculaire, ce qui est obtenu à la fois par leur effet direct sur les récepteurs b de l'adrénaline et par l'effet des hormones thyroïdiennes sur le métabolisme périphérique.

Cependant, avec l'utilisation de bloqueurs b-adrénergiques, il n'est plus possible de contrôler l'adéquation de la dose de thyréostatique en fonction du pouls, ce qui rend difficile l'observation du patient en ambulatoire. La dose quotidienne de β-bloquants est de 60 à 80 mg, mais peut être augmentée à 100 à 120 mg. Le médicament doit être annulé en réduisant progressivement la dose.

Les glucocorticoïdes sont d’abord nécessaires pour les patients présentant un goitre toxique diffus avec une insuffisance surrénalienne aiguë et chronique, ainsi que pour les patients présentant une combinaison de goitre avec une ophtalmopathie endogène et toxique diffuse.

Il existe des cas où un blocage rapide de la fonction thyroïdienne par le mercazolil ou une strumectomie subtotale a entraîné la progression de l'exophtalmie. Par conséquent, le traitement associé à une ophtalmopathie endocrinienne nécessite que la diminution de la concentration d'hormones thyroïdiennes dans le sang soit progressive, ce qui est obtenu en associant le mercazolil à des préparations à base d'hormones thyroïdiennes.

Étant donné que ces patients sont très sensibles aux hormones thyroïdiennes, la dose de leurs médicaments ne doit pas dépasser 5-10 µg de triiodgironine ou 15-20 µg de thyroxine par jour. En outre, une thérapie de déshydratation est effectuée (40 mg de triampur 2 fois par semaine), les glucocorticoïdes sont utilisés comme immunosuppresseurs (30 à 40 mg de prednisolone par jour).

Les glucocorticoïdes peuvent être appliqués par voie topique, sous forme d'injections rétrobulbaires de dexazone 0,5 à 1,0 ml par jour. 15-20 injections par cours. Lors de la préparation préopératoire en association avec des glucocorticoïdes, l’azathioprine est également administré à raison de 0,05 g 2 fois par jour 30 à 40 jours avant la chirurgie.

Le traitement de la crise thyréotoxique est donné par de fortes doses de glucocorticoïdes, administrés par voie intraveineuse et intramusculaire. La dose quotidienne d'hémisuccinate d'hydrocortisone atteint 800-1000 mg.

Le traitement doit commencer par un goutte à goutte de formes hydrocortisone hydrosolubles (100-200 mg). Pendant la journée, l'introduction de 2 à 6 litres de liquide est autorisée, en fonction de la gravité de la déshydratation antérieure et du degré de réduction de la pression artérielle.

Outre les glucocorticoïdes, des minéralocorticoïdes sont introduits par voie intramusculaire - acétate de désoxycorticostérone (DOXA), 10-25 mg par jour, et cortinefera - 1 à 2 comprimés par jour (sous le contrôle de la pression artérielle et de la diurèse). Pour bloquer plus rapidement la fonction de la glande thyroïde par le biais d'une sonde en solution dans l'estomac ou, si le patient peut avaler, vous pouvez introduire 100 à 200 mg de mercazole par jour par voie orale.

À la troisième place dans l'ensemble des mesures médicales visant à éliminer la crise thyréotoxique, on trouve les b-bloquants, que l'on peut commencer à appliquer après la stabilisation de la pression artérielle.

La dose quotidienne d'anaprilina est généralement comprise entre 80 et 120 mg. Il a été démontré que les antibiotiques préviennent les infections secondaires et, si nécessaire, des glycosides cardiaques sont administrés. L'utilisation d'antipyrétiques est problématique, car il est peu probable qu'ils éliminent l'hyperthermie en cas de crise thyréotoxique, et le risque de leucotoxicité rend difficile leur association au mercazolil.

La question de l'effet positif de l'amidopyrine sur le système de kallikréine est discutée, ce qui, selon certains chercheurs, permettrait son utilisation pour le traitement de la crise thyréotoxique. Dans le traitement de la crise thyréotoxique, l’iode intraveineux a été pratiquement abandonné, car il n'a aucun avantage sur les préparations du groupe imidazole et possède des propriétés allergènes prononcées.

Une attention particulière devrait être portée au problème du traitement du goitre toxique diffus chez les femmes enceintes en raison du possible effet tératogène des anticorps antithyroïdiens sur le fœtus du fait de leur transfert transplacentaire et de l'effet similaire des médicaments utilisés pour traiter le goitre toxique diffus. Tout cela fait qu'il est recommandé pour les femmes atteintes de goitre toxique diffus pour prévenir la grossesse.

Dans le même temps, il a été noté que pendant la grossesse, les indicateurs qualitatifs et quantitatifs caractérisant les suppresseurs de T étaient améliorés, ce qui permettait de réduire la dose d'antithyroïdiens au minimum nécessaire: 5 à 10 mg de mercasolyl par jour (la dose maximale admissible étant de 20 mg / jour).

À l'étranger dans cette situation, le propylthiouracile a la préférence.

Pronostic du goitre diffus

Le pronostic de toxicité goitre diffuse avec un traitement approprié et opportun est favorable, cependant, après le traitement chirurgical est possible le développement de l'hypothyroïdie. L'hypothyroïdie postopératoire est généralement due à la progression du processus auto-immun ou à la nature radicale de l'opération.

Prévention du goitre diffus

Les patients devraient éviter l'ensoleillement. L'abus de médicaments contenant de l'iode et de produits alimentaires riches en iode est inacceptable, en particulier pour les personnes ayant une famille de patients atteints de goitre toxique diffus ou de thyroïdite auto-immune.

Questions et réponses sur "Goitre diffus"

Question: Zravstvuyu me dit si, avec un goitre diffus, la sensation de poussière dans ma gorge peut sembler être dans un endroit poussiéreux. Merci d'avance.

Question: Bonjour, il s’agit d’un goitre nodulaire, mais il m’est difficile de respirer, comme si quelque chose gênait au fond de la gorge, mais il n’est pas douloureux d’avaler et de respirer plus facilement par le nez. Que peut-il être et à quel point dangereux? La file d'attente de l'endocrinologue seulement un demi-mois fera l'affaire (

Question: Bonjour, j'ai un goitre diffus de 2 degrés. Mes jambes sont les mains enflées. Il semble que le visage est gonflé. Est-ce lié au goitre?

Question: La température corporelle peut-elle atteindre des indications élevées de maladie thyroïdienne et de goitre diffus?

Question: Bonjour. J'ai un goitre diffus de 2 degrés. Aurait-il pu influencer le développement de ma maladie, il manque quelque chose dans mon corps, à savoir, avant que je veuille constamment manger de l'argile, de la craie, des pommes de terre crues. En petite quantité, j'ai tout utilisé. Maintenant, je ne veux pas cela. Et une autre question - dois-je effectuer un dépistage de la thyroïde? Est-ce dangereux?

Question: Bonjour. J'ai un goitre toxique 0 degré. Comment le traiter? Besoin de faire de la chirurgie? Merci

Question: Bonjour! J'ai 49 ans. Je vis dans le nord. J'ai un goitre diffus 2 degrés. Je prends Tyrosol 0,25 comprimé par jour depuis 2014. Les résultats de mes tests en mai 2017: TSH -0,646, T 4 St-10,925 Pour l'instant, nous n'avons pas d'endocrinologue, quittez. Que devrais-je faire? Continuer à boire cette dose? Puis-je boire de la teinture de lait de noix?

Question: L'échographie a montré un volume de glande thyroïde de 28,21 cm. (aux normes 25). Selon les analyses de T3, T4 et TSH sont normales. Diagnostic - goitre diffus 1 degré. Euthyroïdie. Je pense que le fait de serrer et d'avaler est légèrement difficile. L'endocrinologue a prescrit de l'iodomarine pendant 3 mois. Est-il vraiment possible d'être guéri que par lui?

Question: Bon après-midi! J'ai un goitre diffus de 2 degrés, est-il possible de tomber enceinte avec un tel diagnostic, et est-ce dangereux pour l'enfant à naître?

Question: Bonjour! On a diagnostiqué chez ma mère un goitre diffus du 5ème degré. Selon les résultats de l'analyse pour 4 hormones, 3 d'entre elles se sont avérées inférieures à la norme, 4 d'entre elles étaient supérieures à la norme (je ne peux pas dire laquelle exactement). Ils ont prescrit le médicament merkozolin (boire 3 mois), l'éthinol (pour le coeur) et l'acide ascorbique. Et selon les résultats de l'analyse biochimique, l'hémoglobine 140 ml. Questions: 1. Ces médicaments sont-ils prescrits avec ce goitre? 2. Comment une telle hémoglobine peut-elle affecter le cœur? 3. L'endocrinologue a également déclaré que si les médicaments ne sont pas efficaces, une opération est possible, alors dites-leur, ont-ils une opération avec un tel goitre? Merci beaucoup

Question: Bonjour, j'ai 17 ans. J'ai un goitre diffus. Ils ont dit que dans la taille 3 degrés, et par âge l'indication est 2 degrés. La bonne part est 12.7. Gauche 15.02 V 22.7. J'ai actuellement de l'irritabilité, des larmoiements, une pression de 120-80, 140-50 quand je suis en colère. J'ai encore un battement de coeur rapide, la tachycardie. TSH pas normal. Dis-moi quoi faire et comment traiter? Merci d'avance!

Question: Bonjour. Je m'appelle Anna, j'ai 35 ans. Il y a six mois, ils ont diagnostiqué un goitre diffus de 2 degrés. A été traité en permanence il y a 2 mois. Pour le moment, je prends 10 mg de tyrosol par jour. Mon poids a déjà augmenté de 7 kg. Avec une hauteur de 160cm, je pesais 50 kg et maintenant 57. Et le poids continue de croître. Si le moyen d'éviter cela, peut changer le médicament? La deuxième question: le médecin traitant dit que le tyrosol doit être pris pendant au moins 2 ans, n'est-ce pas? Et la troisième question: avec cette maladie et en prenant le médicament est-il possible (rarement) de consommer de l’alcool, de la nicotine?

Question: Quelles méthodes modernes de traitement chirurgical du goitre toxique diffus sont utilisées dans le monde?

Question: Diagnostic - goitre diffus 1 degré. Euthyroïdie. Hépatite virale chronique C, activité clinique minimale. Est-il possible de faire fonctionner la glande thyroïde?

Question: Bonjour, j'ai un goitre diffus, 2 St (Hashimoto). J'ai récemment découvert une tumeur au sein. Comment traiter et goitre peut conduire au cancer du sein?

Goitre diffus: traitement et symptômes

Il existe un large éventail de maladies endocriniennes pouvant causer de graves problèmes de santé chez un enfant ou un adulte. Les déviations dans le travail des organes du système endocrinien affectent négativement l'état général d'une personne. L'un d'eux est le goitre toxique diffus - une maladie de la glande thyroïde. Cette pathologie chez les femmes se produit plus souvent que chez les hommes. Il se développe pour diverses raisons, présente des symptômes spécifiques et nécessite un traitement immédiat.

Quel est le goitre diffus

Une augmentation significative du tissu thyroïdien est appelée un goitre (struma). Le fer étant situé à la surface, les changements de dimensions deviennent perceptibles. La maladie est considérée comme diffuse, car la croissance de la thyroïde se produit progressivement et de manière uniforme, sans formation de ganglions, de tumeurs ou de formations similaires. Le goitre apparaît pour diverses raisons et présente des symptômes spécifiques. La thyroïde peut augmenter sous la forme de nœuds (forme nodulaire), se développer dans tous les domaines (forme diffuse), la combinaison de ces pathologies est appelée goitre mixte.

Classification

Il existe plusieurs classifications de pathologie. La maladie endocrinienne est divisée en trois types d’activité:

le goitre hyperthyroïdien diffère de l'activité thyrotoxique, provoque une augmentation du taux d'hormones thyroïdiennes;

le type hypothyroïdien provoque la diminution opposée de la concentration d'hormones de la glande en réponse à une augmentation de sa taille;

Le goitre euthyroïdien est caractérisé par l’indépendance du niveau hormonal de la taille de la thyroïde.

Les médecins distinguent une autre classification. Selon les caractéristiques de l'apparition et du développement de la maladie, il y a:

goitre diffuse endémique multinodulaire;

Maladie de Fleayan;

forme congénitale de la maladie;

Le goitre fibroplastique de Riedel;

Thyroïdite auto-immune de Hashimoto.

La méthode la plus connue et la plus simple de détection du goitre est le sondage de la glande. Ainsi, le médecin peut déterminer le degré de croissance de la glande thyroïde. Le degré d'augmentation du corps dans le système de Nikolaev:

Zéro: la glande n'est ni détectable ni visible.

Goitre diffus de grade 1: la thyroïde agrandie n'est pas visible de l'extérieur, mais elle est palpable.

Deuxième degré: le fer est visible en avalant.

Goitre du troisième degré: le cou s'épaissit et acquiert une forme irrégulière en raison des contours croissants de la glande thyroïde.

Goitre thyrotoxique du 4ème degré: un organe endocrinien élargi est clairement visible, le cou semble gonfler.

Cinquièmement: la glande pousse fortement, donne une compression significative aux organes à proximité.

Raisons

Un certain nombre de facteurs provoquent le développement du type de diffusion par le goitre. Les principales causes de la maladie:

Immunité affaiblie. Ce problème commun contribue à la division cellulaire active, ce qui conduit à une augmentation de l'organe endocrinien.

Prédisposition génétique. Chez l’homme, il existe depuis la naissance des auto-anticorps qui perçoivent la thyroïde comme un corps étranger. Pour cette raison, ils l’affectent négativement, provoquant un dysfonctionnement et une prolifération de la glande.

L'utilisation de médicaments qui suspendent l'absorption d'iode par les cellules thyroïdiennes.

Traumatisme psychologique, stress fréquent, dépression nerveuse.

Maladies infectieuses et inflammatoires chroniques.

Le manque d'iode dans le corps est mauvais pour la production d'hormones thyroïdiennes (triiodothyronine, thyroxine).

Adénome ou cancer de l'organe endocrinien.

Pathologie congénitale de la synthèse d'hormones ou problèmes de santé se développant tout au long de la vie qui perturbent la production normale de thyroxine.

Les symptômes

La maladie présente un certain nombre de signes cliniques spécifiques et non spécifiques. Ces derniers, en règle générale, ne dépendent pas de l'activité des hormones. Symptômes non spécifiques du goitre toxique diffus (DTZ):

fatigue élevée, faiblesse, faiblesse;

essoufflement lorsqu’on tourne la tête ou s’allonge;

douleur dans la région thyroïdienne;

maux de gorge, toux parfois sèche;

constriction du cou.

La maladie en présence d'hyperthyroïdie (syndrome d'élévation d'hormone thyroïdienne, qui provoque une intoxication par les hormones thyroïdiennes) s'accompagne de symptômes spécifiques. Ils ressemblent à ceci:

oligoménorrhée (troubles menstruels);

tremblement des doigts;

acropache, onycholyse (lésions de la plaque à ongles);

brillant dans les yeux, gonflement des globes oculaires;

symptômes dentaires (maladie parodontale, dommages au tissu dentaire dur);

augmentation de la pression artérielle;

troubles gastro-intestinaux (diarrhée);

métabolisme négatif de l'azote;

amincissement de la peau.

Dans certains cas, les symptômes ophtalmiques suivants sont observés:

Moebius (yeux faiblement convergents);

Shtelvaga (clignotements peu fréquents);

Grefe (paillettes dans les yeux);

Geoffroy (le front ne fronce pas les sourcils):

Elineka (pigmentation des paupières);

Dalrymple (grande ouverture des yeux);

Rosenbach (tremblement des paupières lors de la fermeture);

Krause (les yeux brillants brillent);

Kocher (en regardant la paupière supérieure derrière l'iris);

Stelvaga (rare clignotant);

Yelineka (sur les paupières assombrit la peau).

Traitement du goitre diffus

Lorsqu'un diagnostic approfondi de maladie endocrinienne est établi, il est extrêmement important de prescrire le traitement approprié pour le goitre toxique. Les mesures thérapeutiques ne sont choisies que par un endocrinologue qualifié, après un examen et une analyse détaillés. Aujourd'hui, les médecins proposent trois méthodes principales de traitement: la pharmacothérapie conservatrice, la radiothérapie à l'iode radioactif et l'intervention chirurgicale.

Conservateur

Cette méthode de traitement est utilisée pour stabiliser l’activité des hormones thyroïdiennes et normaliser leur taille. Les médicaments sont prescrits en fonction des caractéristiques de l'évolution de la maladie:

En cas de pathologie endémique, le médecin prescrit des produits contenant de l'iode. Par exemple, l'iodure de potassium, l'iodomarine 200, actif en iode.

Thyrostatiques (Tiamazol, Carbimazole, Mercazolil, Propylthiouracile, Métimazole). Ils sont nécessaires pour réduire la synthèse excessive de triiodothyronine en présence de thyrotoxicose. En outre, ces médicaments sont prescrits avant la chirurgie pour éliminer certains types de goitre toxique.

Pour éliminer les symptômes de la maladie, on utilise des glucocorticoïdes, des bêta-bloquants (réduire la pression, normaliser le rythme cardiaque), au moyen d’une action sédative.

En tant que thérapie de remplacement, nécessaire en cas de déficit en hormone thyroïdienne, la L-thyroxine est prescrite (souvent après l'ablation chirurgicale de la glande).

Chirurgical

Dans certains cas, le goitre diffus ne peut être éliminé que par une intervention chirurgicale dans une clinique médicale. Indications pour la chirurgie:

Allergie à l'utilisation de médicaments thyréostatiques.

La présence d'un patient atteint de fibrillation auriculaire en association avec une insuffisance cardiaque.

Le degré de croissance de la thyroïde de 4 degrés ou plus.

Le goitre est situé derrière le sternum.

L'utilisation de thyréostatiques entraîne une diminution significative et durable du taux de leucocytes.

Goitre toxique diffus chez les adolescentes (à partir de 15 ans).

Il y a des situations où effectuer un traitement radical est impossible. Contre-indications à l'opération:

préparation préopératoire illettrée;

une forme sévère de la maladie avec décompensation des fonctions des organes internes: anasarca, insuffisance circulatoire du 3ème degré, ascite, etc.

maladie mentale;

pathologies concomitantes des reins, du foie, du coeur.

Avant d'effectuer une intervention chirurgicale sur l'organe endocrinien, une prophylaxie est parfois effectuée sous forme de traitements thérapeutiques (pour éviter le développement de complications). Les plus fréquents d'entre eux sont:

Le médecin prescrit un traitement par médicaments thyréostatiques et bêta-bloquants pour lutter contre la tachycardie.

Plusieurs procédures de plasmaphérèse (purification du sang de substances nocives) ou de prise d'iode radioactif à fortes doses pendant deux mois avant l'opération.

La thyroïdectomie est réalisée pour enlever la glande thyroïde. Il en existe plusieurs variétés:

dans de très rares cas, la totalité de la thyroïde est complètement retirée;

excision du lobe de l'organe endocrinien (parfois avec l'isthme entre les lobes);

retrait d'une partie du lobe thyroïdien (pôle supérieur ou inférieur);

découper l'un des lobes entiers et retirer le deuxième lobe et l'isthme.

Radiothérapie à l'iode radioactif

L'essence de cette technique est la suivante: l'iode (I-131), un isotope radioactif ayant un effet négatif sur le tissu thyroïdien, est injecté dans le corps du patient. À la suite d'un rayonnement bêta, un dysfonctionnement d'organe complet se développe. Après un traitement, deux résultats peuvent être observés: l'hypothyroïdie (inhibition du fonctionnement de la glande) ou la restauration d'un organe. Le meilleur développement d'événements est la formation d'hypothyroïdie et la prise de médicaments hormono-compensateurs jusqu'à la fin de la vie. Les principales qualités de la radiothérapie sont:

pas de douleur, inconfort;

la procédure est non invasive (n'affecte pas la peau), donc peu traumatisante;

aide à se débarrasser de presque tous les symptômes de la maladie;

l'aspect du cou ne change pas, il n'est pas nécessaire de le couper avec un scalpel;

si le dosage est prescrit correctement, la technique donne une efficacité élevée.

Complications du goitre diffus

Dans la plupart des cas, les maladies endocriniennes ne provoquent pas de complications, car les patients demandent rapidement l'aide d'un médecin. Cependant, lorsque le goitre prend beaucoup de temps pour un certain nombre de raisons, les conséquences suivantes peuvent en résulter:

Le processus inflammatoire du tissu thyroïdien altéré (strumite).

Crise thyrotoxique qui se développe lorsque de grandes quantités d’hormones pénètrent dans le sang. La pathologie affecte le système nerveux central (SNC), le système cardiovasculaire: fibrillation auriculaire (fibrillation), angine de poitrine.

Cancer de l'organe endocrinien.

Myopathie thyréotoxique (pathologie neuromusculaire progressive).

Violations de la déglutition, de la parole et de la mobilité du cou dues à la compression des vertèbres cervicales.

Hépatose (groupe de maladies du foie).

Problèmes avec le fonctionnement des muscles oculaires (opacification de la cornée, perte de vision).

Paralysie hypokaliémique thyrotoxique.

Hyperplasie (formation excessive de tissu).

Goitre toxique diffus - degrés, traitement, symptômes

Transition rapide sur la page

Les signes cliniques de goitre toxique diffus sont le poivron, l’excitabilité nerveuse, la perte de poids, l’augmentation du rythme cardiaque.

Les conséquences de la maladie sont les surrénales, l'insuffisance cardiaque, des troubles graves du système nerveux. La manifestation extrême est une crise thyrotoxique qui met la vie en danger.

Quelle est cette pathologie?

La maladie de Graves ou goitre toxique diffus est une maladie auto-immune. Dans le même temps, la glande thyroïde synthétise une surabondance d'hormones thyroïdiennes, qui provoque un empoisonnement du corps - la thyréotoxicose.

Le nom "diffuse" dit que toutes les glandes sont affectées de manière uniforme et "goitre" - que le corps grossit. Le code de maladie pour la CIM 10 - E05.0.

La pathologie est beaucoup plus souvent détectée chez les femmes, l'âge moyen des patientes étant compris entre 25 et 50 ans. Un goitre diffus est également diagnostiqué chez les adolescentes, les femmes enceintes et à la ménopause.

Beaucoup considèrent la thyrotoxicose et le goitre toxique diffus comme une seule et même maladie - c'est faux. La thyrotoxicose n'est qu'une manifestation, une conséquence du goitre, et peut se produire dans d'autres pathologies.

Le degré de goitre toxique diffus

La classification de la maladie est déterminée par la gravité de l'évolution, les caractéristiques des symptômes, le volume de la glande en goitre toxique diffus. L'étendue de la pathologie est décrite ci-dessous.

La phase initiale, son parcours est léger, le patient ne se plaint souvent que de perte de poids et d’irritabilité. Parfois, il y a tachycardie, fatigue, transpiration abondante, pigmentation de la peau. La glande thyroïde n'est pas agrandie et n'est pas visible lors de la visualisation.

Les manifestations deviennent plus intenses - l'irritabilité nerveuse augmente, une personne perd encore plus de poids, la tachycardie devient prononcée, la fatigue est présente en permanence.

Peut-être l'apparition d'œdème des jambes en fin de journée. Le goitre n'est pas visible extérieurement, mais à la palpation, une augmentation de la glande est déjà déterminée. Chez certains patients, le goitre est visible lors de la déglutition.

C'est la forme la plus grave de goitre, dans laquelle une personne ne peut pas se livrer à des activités professionnelles, perdant du poids sévèrement jusqu'à l'épuisement, une insuffisance cardiaque, un dysfonctionnement du rythme cardiaque, des troubles du système nerveux (forte excitabilité) se développent.

La glande est nettement élargie, elle est détectée même sans palpation. Le cou est souvent enflé et déformé, et un glaçage se développe.

Les réflexes tendineux augmentent et le tonus musculaire diminue tellement qu'il est difficile pour une personne de faire des mouvements. Le processus pathologique inclut également le foie, les reins, de nombreux patients à ce stade du développement de la maladie perdent la vue.

Un type de maladie est un goitre toxique nodulaire diffus. C'est une forme mixte de la maladie - la glande est touchée et se dilate de manière uniforme, mais des nodules se forment également dans ses tissus.

Les facteurs déterminants dans l'apparition d'un goitre diffus toxique sont l'hérédité et les perturbations auto-immunes. La pathogenèse de la maladie est associée à des anomalies du système immunitaire - le corps commence à produire des anticorps anti-récepteur de l'hormone TSH, qui stimule l'activité de la glande thyroïde.

Le résultat de cette réponse immunitaire est une prolifération d'organes (goitre) et une synthèse améliorée de ses hormones principales, la thyroxine et la triiodothyronine (T4 et T3). Leur excès affecte négativement d'autres systèmes et organes.

Causes du goitre:

  • l'hérédité;
  • carence en iode (apport insuffisant en nourriture et en boisson);
  • l'utilisation de médicaments contenant de l'iode sans surveillance médicale;
  • diabète sucré;
  • la sclérodermie;
  • la polyarthrite rhumatoïde;
  • stress prolongé, traumatisme mental, syndrome de fatigue chronique;
  • chirurgie sur la glande thyroïde - dans la pratique médicale, il existe de nombreux cas où, après le retrait d'un nœud, les tissus de la totalité de la glande thyroïde ont commencé à se développer.

Pour les femmes, les périodes ménopausiques, la grossesse, l'avortement ou les contraceptifs hormonaux mal choisis peuvent être des facteurs de provocation. Les personnes de moins de 45 ans sont également à risque car l'immunité est très active à cet âge.

Le tabagisme, l’abus d’alcool, l’exercice intense et l’hypothermie peuvent jouer un rôle.

Symptômes de goitre toxique diffus

Développement photo Buglazye des symptômes du goitre

Les principales manifestations du goitre toxique sont une augmentation de la glande thyroïde, une hypokroïdie et une hyperthyroïdie, dont les symptômes incluent divers troubles systémiques - le spectre des manifestations cliniques est très large, parmi lesquelles:

  • Irritabilité, sautes d'humeur, nervosité, tremblements de la tête, membres.
  • Perte de poids significative, même avec un bon appétit.
  • Transpiration, bouffées de chaleur.
  • Le tonus musculaire des jambes et des bras est faible (particulièrement au niveau des épaules et des hanches), il est difficile pour un patient de soulever quoi que ce soit au-dessus de la tête, de se lever ou de s'asseoir sur une chaise, de s'accroupir.
  • Arythmie, tachycardie (pouls supérieur à 90 battements / min).
  • Diarrhée régulière.
  • Rate agrandie et hépatose pouvant se transformer en cirrhose du foie.
  • Échec du cycle menstruel, ostéoporose chez la femme.
  • Gynécomastie et problèmes de puissance chez l'homme.
  • Insuffisance surrénale.

Une surabondance d'hormones thyroïdiennes provoque des troubles ophtalmologiques, qui manifestent des symptômes, nommés d'après les scientifiques:

  • Graefe - en baissant les yeux, la paupière supérieure est à la traîne derrière l’iris.
  • Stelvaga - rare clignotant.
  • Mobius - une personne n'est pas capable de se concentrer sur les objets proches.
  • Dalrymple - un syndrome de yeux grands ouverts et saillants.
  • Kocher - la paupière supérieure se lève spontanément avec le mouvement rapide de l'œil.

La crise thyréotoxique - qu'est-ce que c'est?

La manifestation la plus dangereuse du goitre diffus menaçant la vie est une crise thyrotoxique. Il se caractérise par une augmentation de tous les symptômes de la maladie, se développe souvent après une élimination incomplète de la glande thyroïde.

Un stress intense, une activité physique intense, des maladies infectieuses, l'ablation d'une mauvaise dent peuvent également devenir des provocateurs d'un tel état.

En cas de crise, la quantité maximale d'hormones thyroïdiennes est libérée dans le sang. Une personne devient agitée, excitable, la pression augmente fortement, il y a une forte tremblement, des vomissements, de la diarrhée.

Après être tombé dans une stupeur, le patient perd conscience, tombe dans le coma - cela peut être fatal.

Goitre chez la femme enceinte

Le goitre toxique diffus pendant la grossesse est la cause de nombreuses complications, la principale d'entre elles est la fausse couche. La naissance prématurée ou l'avortement spontané se produit dans presque la moitié des femmes.

Cela est dû au fait qu'un excès de thyroxine affecte négativement l'implantation et le développement de l'ovule. Il existe également un risque de développer des anomalies congénitales du fœtus.

Un diagnostic différentiel du goitre toxique diffus est réalisé pour exclure les pathologies dont les symptômes sont similaires à ceux du goitre. Il s'agit des névroses, des adénomes hypophysaires produisant des hormones, des cardiopathies rhumatismales, des adénomes toxiques de la thyroïde.

Traitement du goitre toxique diffus, médicaments

Dans le traitement de goitre diffuse toxique appliqué des méthodes médicales, la chirurgie, la thérapie à l'iode radioactif et des mesures pour surmonter la crise.

Drogues

Des médicaments tels que le tiamazole (analogues du métizol, du tyrozol-5, du mercazolil) et du propylthiouracile (propitsil) sont indiqués dans le traitement du goitre. Les principes actifs de ces médicaments après leur accumulation dans la glande inhibent la production d’hormones thyroïdiennes.

La réception des médicaments est effectuée sous la stricte surveillance d'un médecin. Il est indiqué de réduire la posologie après avoir surmonté les symptômes thyréotoxiques - normalisation du pouls, prise de poids, disparition de la transpiration et tremblement des membres et de la tête.

Utilisation d'iode radioactif

Cette méthode, contrairement au traitement chirurgical, ne donne pas de complications graves et est très efficace. Le traitement est effectué avec un isotope d'iode radioactif, qui s'accumule dans la glande, décompose et irradie les cellules thyrocytes. Cela réduit la production d'hormones thyroïdiennes.

  • La radiothérapie dure de 4 à 6 mois et est effectuée après l’hospitalisation du patient dans un service spécialisé.

Cette méthode est contre-indiquée pendant la grossesse et l’allaitement, le goitre nodulaire ou la découverte de nodules d’autre origine dans la glande, pathologies systémiques du sang. Ne l'utilisez pas avec une forme légère de goitre diffus.

Thérapie chirurgicale

La thyroïdectomie est une opération pour un goitre toxique diffus de la glande thyroïde, qui implique l'ablation complète d'un organe. Après cela, l’hypothyroïdie commence, elle est compensée par la prise de médicaments.

Indications pour le retrait de la glande thyroïde:

  • grande quantité de goitre (stade III);
  • complications des vaisseaux et du coeur;
  • allergie aux médicaments pour le traitement du goitre;
  • faible nombre persistant de globules blancs avec des médicaments;
  • effet de goitre lors de la prise de Mercazolil.

Traitement du goitre toxique diffus chez les femmes enceintes

Si un goitre toxique est détecté chez une femme enceinte, un gynécologue et un endocrinologue devraient surveiller son état. En pharmacothérapie, le propylthiouracile a la préférence, car il surmonte mal la barrière placentaire.

  • Dans ce cas, une dose minimale est établie, capable de maintenir des taux de thyroxine non supérieurs à la norme maximale.

À mesure que la durée de la grossesse augmente, la nécessité de prendre le médicament diminue progressivement et disparaît complètement au bout de 27 à 30 semaines. Après l'accouchement, la probabilité de réapparition de la maladie est élevée - dans ce cas, le traitement est prescrit en fonction de la gravité des symptômes.

Surmonter la crise

Pour le traitement de la crise thyréotoxique, utilisez de fortes doses de propylthiouracile ou d’autres thyréostatiques. Si une personne ne peut pas prendre le médicament elle-même, le médicament est injecté par un tube.

Parallèlement, la plasmaphérèse, la détoxification, les glucocorticoïdes et les b-bloquants sont prescrits.

Prévisions

Sans traitement, le pronostic du goitre toxique diffus est généralement défavorable, car la pathologie progresse et conduit à des conditions dangereuses - épuisement, crise thyréotoxique, fibrillation auriculaire et insuffisance cardiaque.

S'il est possible de normaliser le fonctionnement de la glande thyroïde, le pronostic est favorable: l'état du patient est progressivement restauré et il peut reprendre une vie normale.

Comment est le traitement du goitre diffus de la glande thyroïde?

La glande thyroïde est la principale glande endocrine, située à l'avant du cou et ressemble à un papillon.

Le rôle de la glande thyroïde pour le corps et les conséquences des violations

En règle générale, ce type de goitre, ou maladie de Basedow, survient lorsqu'une production excessive d'hormones se produit dans la thyroïde. Cette maladie survient principalement chez les femmes d'âge moyen, moins souvent chez les enfants et les personnes âgées.

La glande thyroïde a pour principale fonction de lutter contre les bactéries, les virus et d’autres micro-organismes. En cas de violation de ses travaux, le système immunitaire se débat avec son propre tissu de la glande thyroïde, considéré comme étranger, sans pour autant le détruire. Seule la production d'hormones est stimulée, ce qui est dû à l'hypertrophie ou à l'hyperfonctionnement de la glande, ce qui conduit au développement d'une thyréotoxicose.

Avec le développement de l'hyperthyroïdie, une personne commence à perdre du poids, devient irritable, l'essoufflement augmente et la fatigue oculaire augmente, le rythme cardiaque augmente, il souffre d'une fièvre légère, d'une insuffisance surrénalienne et cardiovasculaire, et une crise menaçant le pronostic vital survient lorsqu'un individu développe une crise thyréotoxique.

Quand une personne a un goitre de la glande thyroïde, le traitement est effectué immédiatement, car il peut y avoir des lésions cérébrales, des troubles endocriniens et auto-immuns se forment, ce qui conduit à une perturbation des glandes sexuelles, des glandes surrénales, de l'hypophyse, du pancréas et d'autres.

Le goitre thyroïdien se manifeste généralement par diverses formes de thyrotoxicose, lorsqu'un excès d'hormones est produit et qu'une intoxication ou un empoisonnement par ces hormones se développe.

Dans les cas où une petite quantité d'hormones est produite, cette maladie est appelée hypothyroïdie. Dans ce cas, une petite quantité d'hormones thyroïdiennes est produite, ce qui réduit considérablement le taux de tous les processus métaboliques dans le corps.

Causes de développement et symptômes de thyrotoxicose

Quand une personne détecte ce trouble, la question se pose: comment soigner le goitre et se débarrasser de toutes les pathologies survenant au cours du développement de cette maladie?

La cause principale de l’apparition est l’origine héréditaire de facteurs héréditaires. Cette maladie peut donc être héritée.

Le goitre toxique est une maladie indépendante, et au cours de son développement, un certain nombre d'autres symptômes apparaissent. Une cause importante du développement de cette pathologie est le manque d'iode dans le corps, ainsi que le sélénium en oligo-éléments. Par conséquent, dans le développement de la thyrotoxicose, la nutrition est très importante. Elle inclut des produits contenant de l'iode, du sélénium, des vitamines et d'autres éléments non associés à une augmentation de la quantité d'hormones thyroïdiennes.

Le goitre peut se développer avec une écologie de l'environnement défavorable, car les substances toxiques qui pénètrent dans le corps humain inhibent considérablement le travail de tout le système endocrinien, y compris la glande thyroïde.

Un apport insuffisant en iode est une raison importante du développement de la thyrotoxicose.

En outre, le développement du goitre de la glande thyroïde se produit avec un adénome de la glande, des processus de cancer, l'exposition aux radiations, ce qui entraîne une perturbation de la division cellulaire et sa déformation.

Le goitre au stade initial n'apparaît généralement pas, mais progressivement la glande thyroïde grossit, les symptômes apparaissent sous la forme d'un gonflement au cou, en particulier à l'avant, ce qui entraîne des difficultés à respirer, il devient difficile d'avaler, il commence à se sentir grumeleux, à avoir une toux sèche, sa voix devient enroué

De plus, le patient ressent une tension, en particulier lorsqu'il bouge la tête, lorsque les vaisseaux du cou sont serrés.

Lorsque le goitre se forme avec une carence en iode, une hypothyroïdie se développe en outre, des maladies respiratoires fréquentes apparaissent, une hypotension se développe, le météorisme tourmente la personne.

Lorsque l'adénome de la glande thyroïde se développe et que le poids diminue rapidement, il devient irritable, des tremblements des mains, de la faim et de la fièvre apparaissent.

Types de goitre thyroïdien

Il existe plusieurs types:

  • hypothyroïdie diffuse, alors que la fonction thyroïdienne est réduite;
  • goitre avec hyperthyroïdie, lorsque les fonctions sont élevées;
  • goitre et euthyroïdie (ce type est déclenché par la grossesse).

Selon ses caractéristiques, lorsque le tissu thyroïdien se modifie, on peut distinguer le type mixte ou kystique, nodulaire et diffus.

L’hypothyroïdie se développe lorsque le goitre est atteint d’une carence en iode.

Lorsque mélangé, il y a un changement dans les tissus caractéristique du goitre nodulaire et diffus, avec la croissance des noeuds dans les tissus. Ce type de maladie s'appelle Basedow.

Le type le plus courant est le goitre euthyroïdien diffus, qui se développe avec une carence en iode dans l'eau ou les aliments qu'une personne consomme.

Par conséquent, le traitement du goitre de la glande thyroïde commence par la normalisation de la nutrition, tandis que le sel iodé doit être consommé, en particulier en cas de développement diffus du goitre.

Avec l'aide de la collection d'herbes médicinales à partir desquelles ils font des teintures, le goitre peut être guéri.

Les meilleurs remèdes populaires sont diverses décoctions et infusions à base de miel, de feuilles de chou, d'ail, d'oignon, de charbon actif, de craie, d'argile colorée et d'autres moyens.

En raison du fait que le goitre diffus se développe avec une carence en iode, il faut au moins 150 à 200 microgrammes par jour. Tout d’abord, il s’agit des femmes enceintes et des femmes en âge de nourrir un enfant.

L'iode est impliqué dans la formation des cellules cérébrales et, s'il est déficient, le développement mental et physique de l'enfant peut être compromis.

Nutrition médicale dans le goitre toxique diffus

Il est nécessaire de traiter le développement du goitre à l'aide de régimes spéciaux. Ils comprennent des produits tels que:

  • beurre
  • pain au son;
  • huile végétale;
  • le kéfir;
  • purée de carottes;
  • poisson de mer;
  • décoction de rose sauvage et d'argousier;
  • des pommes;
  • viande bouillie;
  • le riz;
  • salade
  • le sarrasin;
  • des oeufs;
  • lait, fromage cottage.

Lorsque vous avez un goitre diffus, vous devez manger toutes sortes de fruits et de légumes, y compris les ananas, les raisins et toutes les variétés d’agrumes.

Lorsque le goitre est recommandé d'exclure de votre alimentation les épices, les assaisonnements épicés, les viandes fumées, l'alcool, divers jus de viande, les bouillons de poisson et de viande, le chocolat, le cacao, le café, le thé fort.

Goitre thyroïdien multinodulaire

Le goitre multinodulaire de la glande thyroïde se forme au moment où apparaissent les pointes des follicules et que leur taille augmente, ce qui entraîne un déséquilibre des systèmes endocrinien et respiratoire et le travail du muscle cardiaque.

Une hypertrophie de la thyroïde avec un goitre multinodulaire peut être fatale. Ce type de goitre doit donc être traité quelles que soient les causes de cette maladie.

Traitement de la glande thyroïde: goitre rachidien. Comment traiter les remèdes populaires thyroïdiens - №2

Goitre nodulaire

Traitement de la glande thyroïde: goitre rachidien. Comment traiter les remèdes populaires thyroïdiens - №2

Ce type de violation ne présente aucun signe ni symptôme caractéristique, mais une augmentation du goitre est le principal symptôme d'un goitre multinodulaire, tandis que le patient commence à perdre du poids de façon spectaculaire, une tachycardie se développe, une faiblesse et une nervosité à des degrés divers.

Le traitement de ce type de goitre est effectué à l'aide de préparations contenant de l'iode ou de remèdes homéopathiques, et l'administration des préparations est réalisée dans un délai de six mois.

En outre, il est possible d'introduire des médicaments radioactifs dans la glande thyroïde, ce qui contribue à réduire la taille des nœuds. Sinon, ils disparaissent complètement.

Lorsque le goitre grossit considérablement, il est recommandé de procéder à une opération chirurgicale et, lors du développement d'une tumeur maligne, le lobe endommagé de la glande thyroïde est enlevé. L'opération est réalisée dans le cas où le patient est allergique à l'iode.

Un traitement opportun chez le médecin, un traitement approprié et le respect du régime alimentaire permettront à une personne de se débarrasser de la pathologie.

Vous Pouvez, Comme Pro Hormones