Quels sont les signes du goitre thyroïdien chez la femme? Les signes avant-coureurs sont-ils différents pour les différents types de goitre?

Des processus vitaux importants dépendent de la glande thyroïde. Cette information aidera donc à prévenir de graves problèmes pour l’organisme tout entier, ainsi qu’à entamer le traitement nécessaire au stade initial.

Signes de grossissement

5 degrés d'élargissement de la glande thyroïde sont classés, présentant les symptômes suivants:

  1. Zéro - aucun symptôme n'est observé à ce stade, il n'y a aucun changement visuel, aucun goitre n'est ressenti à la palpation.
  2. La première est que le goitre est palpable lors de l'examen, mais qu'il n'est pas visible.
  3. La seconde - une augmentation peut être vu lors de la déglutition.
  4. Troisièmement - il y a une pathologie sous la forme de déformer la forme du cou.
  5. Le quatrième - une augmentation du cou avec une forte déformation du cou.
  6. Cinquième - la taille de la glande thyroïde est critique, la compression des organes internes commence.

Certains experts classifient une augmentation de la taille de la glande thyroïde avec seulement 3 étapes, ne tiennent pas compte des 2 derniers points.

La taille et le volume de la glande thyroïde sont mesurés par ultrasons.

Le volume de la glande à l'état normal chez la femme n'est considéré ni plus ni moins que 18 ml.

Signes d'activité fonctionnelle

L’activité fonctionnelle implique la production d’un secret, c’est-à-dire la libération d’hormones thyroïdiennes dans le sang, en quantités suffisantes pour le moment.

Un exemple de modifications pathologiques de la glande thyroïde peut servir à une augmentation diffuse de tout son parenchyme ou à la formation de follicules hypertrophiés.

Dans le goitre euthyroïdien, les symptômes sont les suivants:

  • sensation d'un corps étranger dans la gorge, chatouillement;
  • des problèmes d'ingestion, de respiration;
  • douleur dans la région du cou;
  • violation visible des contours du cou.

Lorsque la synthèse hormonale échoue, des symptômes spécifiques sont ajoutés à cette liste, qui sont causés par l'activité pathologique de la glande thyroïde.

Lorsque l'hypothyroïdie ralentit le taux de production d'hormones, notamment en raison d'une carence en iode.

Au stade initial, les femmes remarquent les premiers symptômes:

Goitre thyroïdien - qu'est-ce que c'est? Symptômes et traitement.

Goitre ou struma - une maladie dans laquelle il y a une augmentation de la taille (volume) de la glande thyroïde. La pathologie devient perceptible lorsque le volume du cou augmente considérablement. La croissance systématique de toute la glande thyroïde s'appelle un goitre diffus, et une augmentation ponctuelle dans certaines zones de l'organe est nodulaire. Le stade initial de la maladie est presque asymptomatique. Au fur et à mesure que les tissus de l'organe du système endocrinien se développent, une tumeur se forme à l'avant du cou, comprimant les vaisseaux sanguins, les cordes vocales, les fibres nerveuses et les terminaisons, la trachée. Voyons plus en détail pourquoi un goitre de la glande thyroïde apparaît, ce que c'est, des méthodes de traitement d'une maladie.

Les femmes sont six fois plus susceptibles aux maladies que les hommes, en raison de fluctuations plus fréquentes des niveaux hormonaux (menstruation, grossesse, ménopause). Souvent, le goitre se forme pendant la puberté, lorsque le système hormonal est reconstruit chez les adolescents. Après 52 à 55 ans, le travail des glandes endocrines se détériore (la fonction s'éteint), ainsi le risque de goitre et d'autres pathologies de la thyroïde augmente considérablement.

Goitre thyroïdien - qu'est-ce que c'est? Les symptômes

Les signes caractéristiques du goitre sont:

  • difficulté à respirer, jusqu'à sensation d'étouffement;
  • vertiges, perte d'orientation et lourdeur dans la tête;
  • changement de voix, enrouement;
  • difficulté à avaler;
  • toux
  • fatigue excessive, faiblesse générale;
  • irritabilité et instabilité du fond émotionnel;
  • apathie, mélancolie;
  • tremblement des membres, faiblesse musculaire;
  • la béglase;
  • violation du cycle menstruel;
  • diarrhée ou constipation.

Le goitre de la glande thyroïde a de nombreuses variétés, chaque pathologie individuelle apparaît et se déroule selon son propre schéma. Le concept collectif de goitre inclut des maladies telles que: goitre thyroïdien endémique, goitre de Hashimoto (thyroïdite de Hashimoto), maladie de Bazedov, adénome thyroïdien, goitre fibroplastique de Riedel, goitre congénital, goitre nodulaire, goitre cystique, goitre cystique, goitre mixte, goitre mixte, goitre diffuse.

Selon la fonction hormonale de la glande thyroïde, les manifestations du goitre se divisent en:

- thyrotoxicose (augmentation de la production d'hormones entraînant une accélération du métabolisme et une augmentation du stress du système nerveux central);

- hypothyroïdie (diminution de la synthèse d'hormones entraînant un ralentissement des processus métaboliques dans l'organisme);

- euthyroïdie (les hormones sont produites, conformément à la réglementation).

Causes du goitre thyroïdien

Les principales causes de la pathologie sont:

  • conditions auto-immunes dans lesquelles la production d'anticorps est perturbée (le système immunitaire synthétise des anticorps dirigés contre les cellules de son propre organisme), la glande thyroïde est stimulée par des protéines spécifiques;
  • pathologies chroniques du tractus gastro-intestinal et des reins, caractérisées par une diminution de la capacité d'absorption de l'iode contenu dans les aliments;
  • conditions physiologiques nécessitant des doses accrues d'iode, par exemple grossesse, restructuration à l'adolescence, ménopause, etc.
  • anomalies congénitales entraînant une perturbation des processus de production d'hormones, par exemple le syndrome de Pendred;
  • prendre des médicaments qui perturbent la synthèse des hormones thyroïdiennes.

Facteurs provoquant le développement du goitre:

  • carence en iode dans l'organisme (carence endogène);
  • carence en iode dans les aliments (déficit exogène);
  • la congestion dans le sang et le système lymphatique;
  • prédisposition génétique;
  • des perturbations du système nerveux autonome;
  • situations stressantes, épuisement mental et physique;
  • immunité réduite;
  • lésion cérébrale traumatique;
  • diverses maladies mentales;
  • situation écologique défavorable du lieu de résidence, bruit de fond hautement radioactif, pollution de l'eau par des substances toxiques, sels de métaux lourds, radionucléides, substances cancérigènes.

Traitement du goitre thyroïdien en médecine traditionnelle

L'endocrinologue et le chirurgien prescrivent un traitement approprié après un examen approfondi du patient, en fonction des causes de la pathologie, du degré d'atteinte de la glande thyroïde et des caractéristiques de son fonctionnement. Effectuer une enquête sur le patient, un examen externe du cou, une palpation de la glande thyroïde, une échographie de l'organe. Assurez-vous d'effectuer des tests sanguins hormonaux. Dans certains cas, demandez une radiographie pulmonaire.

Les principales méthodes de traitement incluent: cours de médecine, exposition à l'iode radioactif et chirurgie. Les médicaments sont prescrits en fonction de la production d'hormones par la glande thyroïde: pendant l'hyperthyroïdie, la synthèse d'hormones est réduite à l'aide de médicaments et, dans l'hypothyroïdie, ils augmentent la concentration d'hormones thyroïdiennes dans le sang. De cette façon, il est possible de réduire les nœuds dans le goitre nodulaire

Traitement national du goitre

Les recettes de la médecine traditionnelle ne donnent de bons résultats qu’en combinaison avec les méthodes de traitement traditionnelles. Ils ne sont utilisés qu'après consultation d'un endocrinologue qui vous observe. L'auto-traitement dans ce cas est inacceptable, car sans test sanguin, le patient ne sait pas exactement comment fonctionne son système hormonal.

Inoculum d'avoine. On verse 2 tasses de céréales non raffinées dans un litre d'eau et les fait bouillir à feu doux pendant environ une demi-heure. La gelée filtrée est prise trois fois par jour pendant une demi-tasse.

La camomille pharmaceutique. L'infusion d'inflorescences de camomille aide avec le goitre: 1 cuillère à soupe. Verser les paniers séchés avec un verre d'eau bouillante et les laisser boire 10 minutes. Infusion filtrée prendre un demi-verre deux fois par jour après les repas.

Thym Le thé de thym est utile pour le goitre diffus. Placez une cuillère à soupe d'herbe sèche dans une théière bouillie avec de l'eau bouillante, versez 220 ml d'eau chaude, laissez reposer 10-12 minutes, buvez trois fois par jour dans un verre à la place du thé, ajoutez du miel de montagne ou de forêt.

Rowan rouge. Pour préparer un bouillon curatif, on utilise des baies de rowan fraîches ou séchées: on verse 2 cuillères à soupe de fruits avec de l'eau bouillante 0,3, cuits à l'eau bouillante dans un sauna pendant 10 minutes, infusés au moins 4 heures. Bouillon de réception trois fois par jour pour ½ tasse.

Aronia noir. Les fruits bleu foncé sont une source précieuse d'iode sous une forme facilement accessible pour le corps. En cas de carences en micronutriments et de maladies de la glande thyroïde, ils utilisent de l'aronia rowan, moulue avec du sucre à raison de la dose journalière recommandée: 1 cuillère à café trois fois par jour. Pour préparer le médicament, les fruits frais de l'aronia sont lavés et effilochés / torsadés dans un hachoir à viande avec du sucre dans un rapport de 1: 1. Conservez le mélange dans un bocal en verre propre sous un couvercle, dans un endroit frais.

Sea Kale Les médecins expérimentés prescrivent souvent, chez les patients présentant une carence en iode, la consommation de poudre cireuse à bulles ou de varech - algues, qui contient un ensemble unique d’oligo-éléments et de vitamines bénéfiques pour la glande thyroïde. Les algues achètent dans une pharmacie et prennent, selon les instructions sur l'emballage. Il existe des bioadditifs dans les gélules de varech.

Noix de Grenoble L'iode, un ensemble d'oligo-éléments, de tanins et d'astringents entrant dans la composition de noix immatures contribue à la normalisation du fonctionnement de la glande thyroïde. Teinture: Dans une bouteille en verre contenant 200 ml d’alcool médical, on verse 50 g de noix vertes hachées et on les insère dans un endroit à l’ombre, en les agitant de temps à autre pendant 60 jours. Le médicament est particulièrement utile pour le goitre toxique. Réception sur 5 ml trois fois par jour pendant une demi-heure à un repas.

Miel et noix La variété de miel associée aux noix vertes normalise efficacement la production d'hormones par la glande thyroïde et traite le goitre. Combinez le miel de mai liquide avec des fruits de noix hachées, récoltés avant le début juillet. Prendre le médicament pendant 1 cuillère à café avant un repas, un traitement pendant un mois, une pause entre les cours de 2 semaines.

Huile d'argousier + Teinture iodée. Avant de se coucher, déposez une fine couche d'huile d'argousier sur une zone élargie du cou, puis tracez un filet d'iode au-dessus de l'huile. La plaie est recouverte d'une couche de gaze, sur le dessus - en polyéthylène, une compresse est chauffée avec un foulard en laine chaude ou un foulard moelleux. Le matin, le pansement est enlevé. La durée du traitement est de 10 jours.

Nutrition pour le goitre thyroïdien

S'il y a des problèmes avec le système endocrinien, les produits suivants doivent être limités ou complètement exclus: café, thé noir, chocolat, boissons alcoolisées, stimulants énergétiques, conserves, frites, grasses, fumées, salées, épicées et épicées, produits semi-finis, fast food, margarine, margarine, sucre raffiné, farine blanche.

Assurez-vous d'inclure dans le régime alimentaire des aliments riches en oligo-éléments, principalement de l'iode (I): feijoa, noix, fruits de mer, algues, poisson, foie de morue, caviar rouge, sarrasin. Les baies, les légumes et les fruits suivants ont un grand soutien pour la glande thyroïde: fraises, kaki, myrtilles, ananas, fraises, tomates, ail, betteraves, carottes, citrouilles, avocats.

L’état du patient atteint de goitre dépend en grande partie du respect des recommandations médicales. Des promenades régulières, un repos actif, des exercices matinaux et un sommeil complet sont utiles pour une amélioration stable des fonctions de la thyroïde et la normalisation du fond hormonal. Vous bénisse!

Goitre thyroïdien: types, symptômes, traitement

Les hormones produites par la glande thyroïde sont impliquées dans les processus biochimiques les plus importants du corps. Sans eux, la mise en œuvre du métabolisme, le fonctionnement du système nerveux. La perturbation de la glande thyroïde entraîne l'apparition de maladies cardiaques et d'autres organes. Les conséquences d'une perturbation hormonale sont la dégradation du système reproducteur, l'apparition d'un cancer. L'une des manifestations typiques de l'échec fonctionnel est une augmentation du volume de l'organe et l'apparition d'un goitre.

Quel est le goitre. Les raisons de sa formation

Sous le nom de «goitre», un certain nombre de pathologies associées à une inflammation de la glande thyroïde et à une violation de la structure de ses tissus sont combinées. La cause principale est un manque ou un excès d’iode dans le corps.

Il existe des goitres endémiques et sporadiques.

Endémique

Caractéristique des zones géographiques dans lesquelles il y a une pénurie d'iode dans l'eau et dans les aliments. Les causes de la maladie peuvent être:

  • contamination des masses d'eau naturelles avec des substances qui empêchent l'absorption de l'iode dans le corps (nitrates, composés de chrome et de calcium);
  • manque d'eau et de nourriture en zinc, cuivre, sélénium et autres éléments contribuant à l'absorption de l'iode et à la formation d'hormones thyroïdiennes;
  • mauvaises conditions sanitaires et hygiéniques et conditions sociales défavorables qui provoquent des maladies infectieuses;
  • la prédominance traditionnelle dans les aliments d'aliments à forte teneur en substances strumogéniques qui bloquent l'absorption d'iode par la glande thyroïde, ainsi que le manque de produits alimentaires contenant de l'iode (poisson, fruits);
  • dysfonctionnement congénital de la thyroïde.

Sporadique

Se produit chez les personnes vivant dans des zones où un déséquilibre naturel en iode n'est pas observé. Les causes de l'apparition de maladies peuvent être l'écologie défavorable, l'abus de médicaments hormonaux et de certains autres médicaments, la prédisposition génétique aux maladies de la glande thyroïde.

L'apparition d'un goitre peut être déclenchée par un stress émotionnel ou une surcharge physique. En outre, le goitre sporadique de la glande thyroïde se forme lors du développement de maladies associées à la violation de la structure de ses tissus (adénomes, tumeurs, tuberculose). Les anomalies thyroïdiennes auto-immunes peuvent être causées par un trouble congénital du système immunitaire, ainsi que par une infection.

Le goitre est présent chez les enfants et les adultes des deux sexes. Chez les femmes, cette pathologie est beaucoup plus courante que chez les hommes, en raison du fait que les hormones sont instables. La proportion d'hormones qu'ils changent à plusieurs reprises au cours du mois. Des sauts brusques dans le niveau de diverses hormones se produisent à l'âge adulte, pendant la grossesse, après l'accouchement, avec le début de la ménopause.

Si une carence en iode a été observée chez la mère pendant la grossesse, l'enfant pourrait alors développer un goitre congénital et une insuffisance d'hormones thyroïdiennes T3 et T4 se formerait dans le corps.

Remarque: chez les enfants, il existe une pathologie telle que l'atrophie ou la réduction de la glande thyroïde. Dans le même temps, le niveau d'hormones thyroïdiennes est extrêmement faible, ce qui entraîne l'apparition d'une démence (crétinisme).

Une autre raison de la formation de goitre congénital peut être l'apparition d'un kyste dermoïde sur le cou (au cours de la période de formation des organes, une cavité est formée contenant des particules de tissus germinaux: tissus adipeux, osseux et pileux).

Degrés de développement du goitre

La gravité des symptômes distingue les degrés de pathologie suivants:

  • augmentation du goitre inaperçu;
  • les manifestations externes sont absentes, mais on constate une augmentation du volume de la glande à la palpation;
  • Le goitre est visible à l'œil nu, il est également détecté au toucher.

Vidéo: Causes et effets de la maladie thyroïdienne chez les femmes

Espèce de goitre

Il existe plusieurs types de pathologies: goitre diffus (avec une prolifération uniforme du tissu thyroïdien), nodulaire (avec formation de nœuds individuels) et mixte.

Avec le développement du goitre nodulaire, l'épaississement du cou peut être asymétrique s'il n'est formé que sur le lobe droit ou gauche de la glande thyroïde. Mais une défaite dans les deux sens est également possible.

Les follicules envahis de la glande thyroïde peuvent avoir une structure dense. Mais dans la plupart des cas, ils sont remplis d'un liquide visqueux - un colloïde (le "colloïde" diffus, nodulaire ou mixte se forme). Ce type de pathologie est le plus anodin, car il ne provoque pas de dégénérescence maligne des cellules.

Par lieu sont distingués:

  • goitre commun;
  • partiellement sur le sternum;
  • situé sous la forme d'un anneau.

Dystopique est situé dans la région de la racine de la langue et du lobe supplémentaire du goitre thyroïdien.

Symptômes de divers types de pathologie

Les symptômes du goitre apparaissent après une augmentation de sa taille, lorsqu'il commence à exercer une pression sur les tissus adjacents. Les troubles métaboliques entraînent une rétention hydrique dans les tissus et la survenue d'un œdème dans le cou et le sternum. Augmentation possible de la température corporelle. En même temps, il y a des difficultés à respirer, à avaler, à tourner la tête, une toux sèche apparaît, la voix devient rauque. Pincer les vaisseaux sanguins conduit à des vertiges.

Les conditions pathologiques du corps, conduisant à la formation de goitre thyroïdien, se divisent en deux types: hypothyroïdie, hyperthyroïdie et euthyroïdie.

L'hypothyroïdie

Ceci est une condition qui se produit en raison d'une production insuffisamment active d'hormones thyroïdiennes. Dans le même temps, les processus métaboliques du corps ralentissent. En conséquence, une personne devient obèse, bouffie, il y a inhibition mentale et physique.

Il existe également des symptômes tels que la faiblesse, la fatigue chronique, la somnolence, le désir constant de se réchauffer. Peau sèche observée, chute des cheveux.

L'apathie, l'hypotension artérielle, le pouls lent, l'arythmie et l'insuffisance cardiaque sont des caractéristiques caractéristiques. Il peut y avoir des évanouissements. Chez les femmes, la production d'hormones sexuelles est réduite, une aménorrhée survient.

La thyroïdite de Hashimoto est un exemple de cette pathologie. La maladie a une nature auto-immune. Les cellules qui doivent produire des hormones sont détruites par leur propre système immunitaire.

L'hyperthyroïdie

L'augmentation de la production d'hormones, l'accélération anormale du métabolisme entraînent une perte de poids spectaculaire et un épuisement du système nerveux. Une maladie similaire survient dans des maladies auto-immunes telles que le «goitre toxique» (maladie de Basedow), le «goitre fibroplastique de Riedel», ainsi que dans les tumeurs bénignes (adénomes thyroïdiens). Dans l'hyperthyroïdie, on observe une augmentation de la pression artérielle, une accélération du rythme cardiaque, de l'irritabilité et de l'agitation. Un signe caractéristique est la poignée de main. Les patients se plaignent d'une augmentation de la miction. Les femmes ont des bouffées de chaleur (bouffées de chaleur, alternant frissons et transpiration).

Maladie de Basedow - une masse dense apparaît dans le cou. Les globes oculaires deviennent convexes en augmentant leur taille. Le clignotement est extrêmement rare. La cécité due à une lésion du nerf optique est possible.

Pour les femmes se caractérise par une violation du cycle menstruel, conduisant à la stérilité. Il y a une diminution de la libido, une peau sèche accrue et des ongles cassants.

Le goitre fibroplastique de Riedel. La destruction des cellules par les lymphocytes conduit à la prolifération du tissu conjonctif de la glande thyroïde et à la formation d'un goitre fibreux très dense situé asymétriquement (appelé "fer").

Adénome. La croissance pathologique des tissus se produit dans une zone limitée, à cause de laquelle une consolidation unilatérale apparaît sur le cou.

Euthyroïdie

La croissance du tissu thyroïdien n'affecte pas la production d'hormones, mais son augmentation conduit à la formation de nœuds. Il s’agit d’une maladie à la limite, pouvant entraîner une diminution ou une augmentation ultérieure du taux d’hormones thyroïdiennes. Les symptômes typiques sont la formation d'excroissances sur le cou, la prise de poids incontrôlée, l'irritabilité, le changement de voix, la sensation de bosse dans la gorge.

Vidéo: Diagnostic du goitre nodulaire

Diagnostics

La présence de phoques se produisant lorsque le goitre de la glande thyroïde est déterminée par la palpation du cou. Pour évaluer leur emplacement et la nature de l'échographie. Cette méthode vous permet également d’explorer l’état des vaisseaux sanguins et des ganglions lymphatiques.

Des analyses de sang sont effectuées pour les hormones thyroïdiennes T3 (triiodothyronine), T4 (thyroxine), la calcitonine, ainsi que pour la TSH (hormone de stimulation de la thyroïde de l'hypophyse).

Analyse biochimique du sang pour détecter le cholestérol, le sucre, les protéines et d’autres substances. Cela nous permet d’estimer le taux métabolique dans le corps.

Pour tester la capacité de la glande thyroïde à assimiler l'iode, on utilise la scintigraphie - étude dans laquelle des isotopes radioactifs de l'iode sont injectés dans la glande, puis la vitesse de leur répartition dans tout le corps est étudiée à l'aide d'un compteur spécial.

Pour étudier l'état des organes dans la poitrine, des radiographies ou des dosages informatiques sont effectués. La nature de la pathologie est établie à l'aide d'une biopsie du compactage des tissus.

Traitement de goitre

Les conséquences de la maladie dépendent du type d'anomalie thyroïdienne. Dans l'hypothyroïdie, une personne est capable de tomber dans le coma. L'hyperthyroïdie conduit à la cécité. Un goitre toxique provoque parfois la mort.

Dans le traitement de l'hypothyroïdie est prescrit un régime avec l'utilisation de produits à haute teneur en iode. Lorsque l'hyperthyroïdie, au contraire, il est recommandé de limiter leur utilisation.

La méthode de traitement dépend de la nature de la pathologie, du stade de la maladie, de l'âge du patient. Les principales méthodes de traitement sont la pharmacothérapie, le traitement à l'iode radioactif et la chirurgie.

Traitement de la toxicomanie

Au stade initial de la formation du goitre, les préparations d'iodomarine et d'iodure de potassium aident à éliminer les carences en iode.

Avec un excès d'hormones thyroïdiennes dans le corps, la thérapie avec les médicaments thyréostatiques est supprimée, ce qui supprime la production d'hormones thyroïdiennes. Timazol, propylthiouracile sont utilisés.

Avec une pénurie d'hormones, la L-thyroxine et l'eutirox, qui sont des analogues synthétiques des hormones thyroïdiennes, sont prescrits. La dose de médicaments est sélectionnée individuellement et est constamment ajustée en fonction des résultats des tests sanguins de recherche des hormones (T3 et T4). Ces médicaments sont pris pendant des années et parfois toute la vie.

Traitements radicaux

L'un d'eux est la destruction des tissus de la glande à l'aide d'iode radioactif. De cette manière, la production d'hormones est réduite et l'hyperthyroïdie est éliminée. La méthode est utilisée dans le traitement de la thyrotoxicose, du goitre toxique diffus et du cancer.

La deuxième méthode est l'ablation chirurgicale d'une partie ou de la totalité de la thyroïde. Après la chirurgie, des médicaments à vie sont nécessaires pour maintenir le niveau d'hormones thyroïdiennes, ainsi que le taux de calcium dans le corps.

Goitre pendant la grossesse

Le goitre de la glande thyroïde chez la femme pendant la grossesse entraîne l’apparition de complications graves de son évolution, qui affectent le développement du fœtus et le processus d’accouchement.

Le manque d'iode perturbe la formation du placenta, ce qui garantit l'apport en oxygène et en nutriments au fœtus. L'enfant peut avoir le nanisme, la surdité, un retard mental. Il peut être né mort.

Les conséquences pour la future mère peuvent être l'hypertension, l'insuffisance cardiaque, l'apparition d'un œdème, la prématurité due au décollement du placenta, l'apparition de saignements utérins pendant et après l'accouchement.

Lorsque le goitre légère correction possible des niveaux d'hormones avec des médicaments. Dans les cas plus complexes, l'ablation chirurgicale du goitre est parfois effectuée à la 14e semaine de grossesse. L'avortement est recommandé, car un traitement avec des hormones thyroïdiennes élevées est extrêmement nocif pour le développement du fœtus.

Goitre thyroïdien

Goitre thyroïdien - qu'est-ce que c'est? Cette question peut être entendue dans diverses parties du monde en raison de la présence assez répandue du phénomène. La glande thyroïde peut être agrandie pour diverses raisons, mais dans certaines régions, le niveau de la maladie est tel qu’elle est classée au rang des maladies régionales.

Le goitre est une augmentation de la taille d'un organe, signe de plusieurs de ses maladies, qui se traduisent par des troubles fonctionnels.

La question du goitre se pose soudainement lorsqu'une personne découvre qu'une formation incompréhensible et effrayante commence à se développer sur sa gorge. Le goitre en soi n'est pas une maladie, mais le symptôme d'une maladie qui peut en réalité être très dangereuse et qui nécessite une attention et un traitement sérieux.

Caractéristiques du goitre de la glande thyroïde

Le goitre est une augmentation de la taille d'un organe, signe de plusieurs de ses maladies, qui se traduisent par des troubles fonctionnels. Cette pathologie peut représenter un léger gonflement dans la région de la pomme d'Adam, mais peut se développer de manière à déformer le cou et à exercer une pression sur d'autres organes.

Un goitre d'un type différent est beaucoup plus commun chez les femmes que chez les hommes, ce qui est associé à des processus hormonaux.

Le type de manifestation du goitre dépend du type de violation de la fonction de sécrétion de la glande:

  • Hypothyroïdie: diminution de la fonction de sécrétion, entraînant une diminution de la libération d'hormones, entraînant des effets tels que l'atténuation des processus métaboliques, le gonflement, l'obésité et l'inhibition de la réaction.
  • Hyperthyroïdie: activation excessive de la sécrétion; s'accompagne d'une accélération anormale des processus métaboliques et conduit à une perte de poids et à une surcharge du système nerveux.
  • Euthyroïdie: production d'hormones normale, mais la croissance du goitre est due à la taille pathologique de la glande elle-même.

Les principaux types de goitre

Qu'est-ce que le goitre est déterminé par le type de maladie de la thyroïde. Les principaux types suivants peuvent être distingués:

  • Goitre endémique: se caractérise par une augmentation du volume des organes et une diminution de la sécrétion de thyroxine et de triiodothyronine; présente une dépendance géographique caractéristique, est courante dans les endroits où il y a un manque évident d’iode dans l’eau et les produits. La pathogenèse de la maladie est due au fait que l'iode dans le corps est nécessaire à la production des hormones nécessaires. En raison de son déficit aigu, il faut beaucoup plus pour pomper le sang à travers lui-même, et le fer augmente de manière réflexe le nombre de cellules responsables de la production de cette hormone. Pour corriger la situation, l'hypophyse produit de la thyrotropine, qui active la division cellulaire de l'organe et augmente son volume et sa masse.
  • Thyroïdite (goitre Hashimoto): étiologie semblable à celle du goitre diffus, mais elle fait référence à l'hypothyroïdie. En raison des actions erronées du système immunitaire, un excès de globules blancs attaque la glande et le tissu fibreux se forme sur le site de la mort cellulaire. Ce type de maladie a principalement des causes héréditaires, mais peut parfois être provoquée par des blessures, des infections, une inflammation du col utérin, une pharyngite chronique, une anomalie de l'iode et une pollution toxique de l'atmosphère.
  • Goitre toxique diffus: c’est une maladie que l’on peut attribuer à la thyrotoxicose, et un excès d’iode conduit à un empoisonnement du corps; provoquée par la pathologie du système auto-immunitaire au niveau génétique, avec infections, blessures à la tête, chocs nerveux.
  • Goitre nodulaire (adénome de la glande thyroïde): formation d'un nœud résultant d'une sécrétion excessive de thyrotrophine et altération du fonctionnement des processus nerveux. La prolifération cellulaire conduit à un empoisonnement du corps avec des hormones (thyrotoxicose).
  • Goitre congénital: apparaît chez l’enfant si la mère durant la grossesse a présenté une carence en iode importante ou une prédisposition génétique.
  • Thyroïdite fibreuse (goitre fibroplastique): la glande thyroïde se développe en raison de la manifestation d'une pathologie auto-immune de nature inflammatoire, par la croissance du tissu conjonctif à partir des fibres de fibrine.

Au cours de la maladie, on observe divers degrés d’agrandissement des glandes.

Le degré d'élargissement de la glande thyroïde

Au cours de la maladie, on observe divers degrés d’agrandissement des glandes. Dans la classification internationale figurent les diplômes suivants:

  • Grade 0: le goitre n'est ni visible ni palpable.
  • Grade 1: l'élargissement de la thyroïde de grade 1 n'est pas perceptible, mais l'isthme de la glande est palpé.
  • Grade 2: le goitre de grade 2 est perceptible lors de la déglutition et est facilement palpable.
  • Grade 3: la glande est élargie, ce qui ressemble visuellement à l'effet d'un cou épais.
  • Degré 4: le goitre 4 a une apparence prononcée, la configuration du cou est perturbée, le cou est déformé.
  • 5e année: un goitre énorme serrant la nuque, causant des difficultés à respirer et à avaler.

Causes, symptômes, diagnostic et traitement du goitre nodulaire

Le goitre nodulaire est une prolifération locale de tissu glandulaire, qui peut être du type à un seul noeud ou à plusieurs noeuds (plus de 2). Il est principalement de type cellulaire.

Des exercices pour la glande thyroïde aideront même avec les nœuds et l'hypothyroïdie!

Goitre thyroïdien. Causes, symptômes, diagnostic et traitement du goitre

Pourquoi le goitre apparaît-il?

Goitre nodulaire de la glande thyroïde

Causes du goitre nodulaire

Symptômes de goitre nodulaire

Diagnostic du goitre nodulaire

Traitement du goitre nodulaire

Traitement de la toxicomanie

Le traitement du goitre nodulaire dépend de l'activité hormonale de la glande thyroïde. Lorsque l'hyperthyroïdie réduit la production d'hormones, l'hypothyroïdie augmente la concentration d'hormones thyroïdiennes. Ainsi, il est possible d'obtenir une diminution du nombre de nœuds.

Traitement chirurgical

Indications pour la chirurgie du goitre nodulaire

  • la biopsie a révélé des cellules atypiques dans le nœud et il y a un risque de transformation en cancer;
  • la taille du noeud est supérieure à 3 cm, il serre les tissus environnants (œsophage, trachée);
  • le goitre provoque une déformation du cou et devient un défaut esthétique;
  • goitre toxique multinodulaire insensible à l'hormone stimulante de la thyroïde - autonomie fonctionnelle de la glande thyroïde;
  • goitre nodulaire rétrosternal;
  • kystes de plus de 3 cm, avec une capsule fibreuse dans laquelle, après aspiration, le liquide se ré-accumule;
  • adénome de la glande thyroïde de tout type;
  • le traitement médicamenteux pendant 6 mois n'a pas donné de résultats, ou des rechutes fréquentes sont survenues sur le fond
Contre-indications à l'opération
  • maladies infectieuses aiguës;
  • maladies chroniques au stade aigu;
  • plus de 70 ans;
  • maladies graves des systèmes cardiovasculaire et respiratoire, du foie et des reins.
Préparer la chirurgie pour enlever le goitre nodulaire

Traitement du goitre folklorique nodulaire

Prévention du goitre nodulaire thyroïdien

Goitre colloïdal de la glande thyroïde

Causes du goitre colloïdal

Symptômes du goitre colloïdal

Diagnostic du goitre colloïdal

Traitement du goitre colloïde

Traitement des remèdes populaires de goitre colloïdal

Prévention du goitre colloïdal thyroïdien

Que faire?

  1. Enrichissez le régime avec des aliments riches en iode et autres oligo-éléments. Utilisez également plus de légumes verts et buvez suffisamment d’eau.
  2. Remplacez le sel ordinaire par du sel iodé.
  3. Buvez des complexes vitaminiques en période d'immunité réduite.
  4. Menez une vie active, faites plus souvent des promenades au grand air et faites du sport.
  5. 1 fois par an pour subir un examen médical de la glande thyroïde chez l’endocrinologue.
  6. Sera utile pour le yoga et les exercices de respiration.
  7. Observez le mode du jour. Allez au lit en même temps, laissez-vous reposer au moins 8 heures.

Quoi ne pas faire?

  • Être dans les domaines de la pollution industrielle et de la radiation.
  • Prendre de façon incontrôlée des médicaments qui violent l'absorption de l'iode (periodate, perchlorate de potassium), ainsi que des suppléments de calcium.
  • Limitez votre consommation d'iode et de vitamines B nécessaires au fonctionnement normal du corps.
  • Utilisez de grandes quantités de chou (chou blanc, chou-fleur, brocoli, chou de Bruxelles), de maïs, de patates douces. Ces produits contiennent des substances strumogènes qui provoquent la croissance de la glande thyroïde.
  • Autoriser l'hypothermie, en particulier dans le cou et la gorge.
  • Le tabagisme et l'abus d'alcool sont strictement déconseillés.

Goitre diffus de la glande thyroïde

Causes et symptômes du goitre diffus

Manifestations externes du goitre diffus

Diagnostic du goitre diffus

Traitement du goitre diffus

Traitement de la toxicomanie

Préparations d'iode
Ces médicaments sont conçus pour compenser la carence en iode, ce qui provoque la croissance de la glande thyroïde à goitre endémique. Cependant, des études récentes ont montré que dans le goitre toxique diffus devrait être prescrit avec prudence. Depuis l'apport supplémentaire d'iode provoque dans ce cas une augmentation et un durcissement de la glande thyroïde.
Avec un goitre causé par une carence en iode, ces fonds sont un élément indispensable du traitement. Dans certains cas, ils sont suffisants pour la récupération.

Traitement chirurgical du goitre diffus

Indications pour le traitement chirurgical du goitre diffus:

  • thyréotoxicose sévère;
  • un gros goitre (grade 3), qui est un défaut esthétique et serre le larynx;
  • réactions allergiques aux médicaments antithyroïdiens;
  • absence d'effet du traitement médicamenteux pendant 6 mois;
  • goitre toxique diffus compliqué de fibrillation auriculaire. Chez les patients âgés de plus de 40 ans, ils peuvent, au lieu d’une intervention chirurgicale, prescrire un traitement à l’iode radioactif.
L'utilisation de la méthode radiologique à un plus jeune âge suscite la controverse parmi les spécialistes.

  • déterminer le niveau de thyrotropine et d'hormones thyroïdiennes et d'anticorps dirigés contre les récepteurs de la TSH;
  • test sanguin général et biochimique, détermination de la coagulation sanguine;
  • analyse d'urine;
  • Échographie de la glande thyroïde et des organes abdominaux;
  • radiographie pulmonaire.
L'opération est prescrite uniquement lorsque tous les tests sont normaux.
L'opération se déroule sous anesthésie générale. Un endocrinologue enlève la majeure partie de la glande thyroïde, laissant environ 5 g pour maintenir l'équilibre hormonal dans le corps. Ce site assume une fonction de formation d'hormones, ce qui élimine la consommation d'hormones synthétiques de la thyroïde pour la vie.

Traitement des remèdes populaires diffuse le goitre thyroïde

Prévention du goitre diffus de la thyroïde

Que faire?

  1. Renforce l'immunité, durcis-toi. Commencez par frotter le corps avec une serviette humide une fois par jour, après un mois, remplacez le frottement par une douche contrastante.
  2. Mangez un régime riche en aliments riches en iode. Il peut s'agir de fruits de mer et de salades vertes.
  3. Ajoutez du sel iodé à la vaisselle après le traitement thermique des produits, car l’iode s’évapore à haute température.
  4. Obtenez suffisamment de zinc, manganèse, sélénium, molybdène, cobalt, cuivre. Pour ce faire, vous devez utiliser des complexes de vitamines et de minéraux 2 fois par an.
  5. Effectuez une série d'exercices de respiration selon la méthode de Buteyko. Bien que cette gymnastique respiratoire soit conçue pour traiter l'asthme, elle peut toutefois réduire le niveau de dioxyde de carbone dans le corps, stimuler l'absorption des oligo-éléments et renforcer la glande thyroïde.
  6. Faites des exercices quotidiens avec des exercices pour renforcer les muscles du cou.
  7. Passez du temps au bord de la mer, où l'air est riche en vapeur d'iode.
  8. Buvez jusqu'à 2 litres d'eau, du thé sédatif et de la compote de fruits secs.

Quoi ne pas faire?

  1. Stress et surcharge physique.
  2. Séjour prolongé dans des zones fortement irradiées et polluées par l'environnement.
  3. Ignorez les visites régulières chez le médecin, surtout s'il existe une tendance héréditaire à l'apparition d'un goitre diffus.
  4. Recourir à des méthodes d'auto-traitement. Toute modification de la glande thyroïde est une raison pour contacter un endocrinologue.
  5. Prenez des médicaments hormonaux et contenant de l'iode sans l'avis d'un médecin.

Goitre toxique de la glande thyroïde

Causes du goitre toxique

Symptômes de goitre toxique

Diagnostic du goitre toxique

Traitement de goitre toxique

Traitement médicamenteux du goitre toxique

Le traitement médicamenteux du goitre toxique se déroule en 2 étapes. Les 2-3 premières semaines de prescription de fortes doses de médicaments pour soulager les symptômes de la thyrotoxicose. De plus, la posologie est réduite et transférée au traitement d'entretien, qui dure de 1 à 1,5 ans.

Traitement chirurgical

Indications pour la chirurgie du goitre toxique

  • goitre toxique diffus 3 degrés;
  • goitre toxique multinodulaire;
  • compression de la trachée et de l'œsophage;
  • avec des allergies au traitement médicamenteux du goitre toxique;
  • prendre merkazolila provoque la croissance du goitre;
  • rechutes fréquentes sur fond de traitement thyréostatique bien choisi.
Contre-indications à la chirurgie
  • goitre toxique grave, qui a provoqué des modifications persistantes des organes internes ou compliquées de psychose;
  • lésions sévères des reins, du système cardiovasculaire ou respiratoire;
  • il est impossible de normaliser la production d'hormones thyroïdiennes, ce qui augmente considérablement le risque de complications postopératoires;
  • les maladies infectieuses et la présence de foyers d'inflammation dans le corps. Vous pouvez effectuer l'opération 3 semaines après la récupération.
Préparation à la chirurgie du goitre toxique
La préparation à la chirurgie du goitre toxique prend 1 à 3 mois. Pendant ce temps, avec l'aide de thyrostatiques et de préparations à base d'iode, ils normalisent la fonction thyroïdienne et la production d'hormones.

Traitement des méthodes populaires de goitre toxique de la glande thyroïde

Prévention du goitre toxique de la glande thyroïde

Que faire?

  1. Effectuer des exercices de respiration quotidiens. Dans ce cas, il est recommandé d'utiliser la technique de Buteyko. Les exercices de respiration peuvent être remplacés par du yoga ou du jogging à un rythme facile. Commencez par 15 minutes, en amenant progressivement 40 à 50 minutes.
  2. Visitez la piscine 2 fois par semaine et prenez une douche de contraste tous les jours.
  3. Passez plus de temps à l’extérieur, dans une pinède ou près de la mer.
  4. S'en tenir à la routine quotidienne. Allez vous coucher et mangez en même temps.
  5. Adhérer à un régime alimentaire équilibré. Inclure dans le régime plus de légumes, noix, kaki, herbes et fruits de mer.
  6. Prendre de façon saisonnière des complexes de vitamines.

Quoi ne pas faire?

  1. Le manque de sommeil, le surmenage, soumettent le corps au stress et à la surcharge nerveuse.
  2. Prenez des médicaments tels que: l'éphédrine, la novocaïne et les antihistaminiques sans ordonnance.
  3. Ignorer les visites chez l’endocrinologue et l’automédication lorsque des signes de goitre apparaissent.
  4. Séjour prolongé dans des zones fortement irradiées.
  5. Permettre l'hypothermie, les blessures à la tête et au cou.
  6. Long séjour au soleil.
Les pathologies de la glande thyroïde sont diverses et constituent un problème très courant. Mais un diagnostic opportun et un traitement bien choisi vous aideront à recouvrer la santé.

Goitre nodulaire

Le goitre nodulaire est un groupe de maladies de la glande thyroïde, apparaissant avec le développement de nodules volumineux d'origines et de morphologies variées. Le goitre nodulaire peut être accompagné d'un défaut cosmétique visible dans le cou, d'une sensation de compression du cou et de symptômes de thyréotoxicose. Le diagnostic du goitre nodulaire repose sur la palpation, l'échographie de la thyroïde, des indicateurs d'hormones thyroïdiennes, la biopsie par ponction à l'aiguille fine, la scintigraphie, les rayons X de l'œsophage, un scanner ou une IRM. Le traitement du goitre nodulaire peut inclure un traitement suppressif avec des médicaments à base d’hormones thyroïdiennes, un traitement à l’iode radioactif, une hémithyroïdectomie ou une thyroïdectomie.

Goitre nodulaire

Le terme "goitre nodulaire" en endocrinologie fait référence aux formations volumétriques de la glande thyroïde, associées à diverses formes nosologiques. Des signes de goitre nodulaire sont détectés dans 40 à 50% de la population; chez la femme, le goitre nodulaire apparaît 2 à 4 fois plus souvent et est souvent associé à un myome utérin. En règle générale, à l’aide de la palpation, les nœuds dont le diamètre est supérieur à 1 cm sont détectés; dans plus de la moitié des cas, les noeuds ne sont pas palpables et ne sont détectés que lors d'une échographie de la glande thyroïde. Un goitre multinodulaire est dit si deux masses nodales ou plus se trouvent dans la glande thyroïde.

L'importance d'identifier et de surveiller les patients atteints de goitre nodulaire est due à la nécessité d'exclure le cancer de la thyroïde, ainsi que de déterminer le risque de développement d'une autonomie fonctionnelle de la glande thyroïde et de la thyréotoxicose, de prévenir l'apparition d'un défaut esthétique et du syndrome de compression.

Causes du goitre nodulaire

Les causes du développement des nodules thyroïdiens ne sont pas complètement connues. Ainsi, l'apparition d'adénomes toxiques de la glande thyroïde est associée à une mutation du gène du récepteur de la TSH et à des sous-unités a des protéines G qui inhibent l'activité de l'adénylate cyclase. Des mutations héréditaires et somatiques sont également observées dans les cancers médullaires de la thyroïde.

L'étiologie d'un goitre proliférant colloïdal nodulaire n'est pas claire: il est souvent considéré comme une transformation de la glande thyroïde liée à l'âge. En outre, la carence en iode prédispose à la survenue d'un goitre colloïdal. Dans les régions à carence en iode, il existe de nombreux cas de goitre multinodulaire présentant des symptômes de thyrotoxicose.

Les facteurs de risque contribuant au développement du goitre nodulaire comprennent les troubles génétiques (syndrome de Klinefelter, syndrome de Down), les effets environnementaux nocifs (radiations, substances toxiques), les carences en micronutriments, les médicaments, le tabagisme, le stress, les infections bactériennes chroniques et virales, en particulier amygdalite.

Classification du goitre nodulaire (types et degrés)

Compte tenu de leur nature et de leur origine, on distingue les types suivants de goitre nodulaire: prolifération de colloïdes euthyroïdiens, goitre nodulaire diffus (mixte), nodules tumoraux bénins et malins (adénome thyroïdien folliculaire, cancer de la glande thyroïde). Environ 85 à 90% de la glande thyroïde est représentée par un goitre proliférant colloïdal nodulaire; 5-8% - adénomes bénins; 2-5% - cancer de la thyroïde. Parmi les tumeurs malignes de la glande thyroïde, on trouve des cancers folliculaire, papillaire, médullaire et des formes indifférenciées (cancer anaplasique de la thyroïde).

En outre, dans la glande thyroïde, il est possible que des pseudonokles (infiltrats inflammatoires et autres modifications nodulaires) se forment en cas de thyroïdite subaiguë et de thyroïdite auto-immune chronique, ainsi que de nombreuses autres maladies de la glande. Souvent, les kystes de la glande thyroïde sont détectés avec les nœuds.

En fonction du nombre de nodules, on distingue un nœud solitaire (unique) de la glande thyroïde, un goitre multinodulaire et un goitre nodulaire congoler, qui est une formation tridimensionnelle constituée de plusieurs nœuds soudés ensemble.

Actuellement, la classification du goitre nodulaire proposée par OV est utilisée en pratique clinique. Nikolayev, ainsi que la classification adoptée par l'OMS. Par O.V. Les degrés suivants de goitre nodulaire se distinguent de Nikolaev:

  • 0 - la glande thyroïde n'est pas déterminée visuellement et par palpation
  • 1 - la glande thyroïde n'est pas visible, mais est déterminée par la palpation
  • 2 - la glande thyroïde est déterminée visuellement en avalant
  • 3 - en raison du goitre visible augmente le contour du cou
  • 4 - le goitre visible déforme la configuration du cou
  • 5 - la glande thyroïde élargie provoque la compression des organes adjacents.

Selon la classification de l’OMS, on distingue les degrés de goitre nodulaire:

  • 0 - pas de données pour le goitre
  • 1 - la taille d’un ou des deux lobes de la glande thyroïde est supérieure à la taille de la phalange distale du patient. Le goitre est déterminé par la palpation, mais n'est pas visible.
  • 2 - Le goitre est déterminé par la palpation et visible à l'oeil.

Symptômes de goitre nodulaire

Dans la plupart des cas, le goitre nodulaire ne présente aucune manifestation clinique. Les gros nodules se présentent comme un défaut cosmétique visible dans le cou - un épaississement notable de sa surface antérieure. Dans un goitre nodulaire, l'élargissement de la glande thyroïde se produit principalement de manière asymétrique.

À mesure que les nœuds se développent, ils commencent à comprimer les organes adjacents (œsophage, trachée, nerfs et vaisseaux sanguins), ce qui s'accompagne de l'apparition de symptômes mécaniques du goitre nodulaire. La compression du larynx et de la trachée se manifeste par la sensation d'une «boule» dans la gorge, un enrouement constant, des difficultés respiratoires croissantes, une toux sèche prolongée et des crises d'essoufflement. La compression de l'œsophage entraîne une difficulté à avaler. Les signes de compression des vaisseaux sanguins peuvent être des vertiges, un bruit dans la tête, le développement du syndrome de la veine cave supérieure. La douleur dans la zone du site peut être associée à une augmentation rapide de sa taille, à des processus inflammatoires ou à une hémorragie.

Habituellement, dans le cas d'un goitre nodulaire, la fonction de la glande thyroïde n'est pas perturbée. Cependant, des déviations vers l'hyperthyroïdie ou l'hypothyroïdie peuvent survenir. Avec l'hypofonction de la glande thyroïde, il y a une tendance à la bronchite, à la pneumonie, au SRAS; douleur au coeur, hypotension; somnolence, dépression; troubles gastro-intestinaux (nausée, perte d’appétit, flatulence). Caractérisé par une peau sèche, une perte de cheveux, une diminution de la température corporelle. Dans le contexte de l'hypothyroïdie, les enfants peuvent connaître un retard de croissance et un développement mental; chez les femmes, troubles menstruels, avortements spontanés, stérilité; chez les hommes, diminution de la libido et de la puissance.

Les symptômes de la thyrotoxicose avec goitre nodulaire sont les suivants: état subfébrile prolongé, mains tremblantes, insomnie, irritabilité, sensation de faim constante, perte de poids, tachycardie, exophtalmie, etc.

Diagnostic du goitre nodulaire

Le diagnostic principal du goitre nodulaire est réalisé par un endocrinologue par palpation de la glande thyroïde. Pour confirmer et clarifier la nature de la formation nodulaire, l'étape suivante consiste généralement à effectuer une échographie de la glande thyroïde. La présence de goitre nodulaire palpable, dont les dimensions dépassent 1 cm selon les ultrasons, sert d'indication pour une biopsie par aspiration à l'aiguille fine. La biopsie des ganglions par ponction permet de vérifier le diagnostic morphologique (cytologique), de distinguer les nodules bénins du cancer de la thyroïde.

Afin d'évaluer l'activité fonctionnelle du goitre nodulaire, le niveau d'hormones thyroïdiennes (TSH, T4 St., T3 St.) est déterminé. L'étude du niveau de thyroglobuline et d'anticorps anti-thyroïdiens à goitre nodulaire est inappropriée. Pour identifier l'autonomie fonctionnelle de la glande thyroïde, un scannage radioisotopique (scintigraphie) de la glande thyroïde avec 99mTc est effectué.

La radiographie pulmonaire et le baryum de l'œsophage avec baryum révèlent la compression de la trachée et de l'œsophage chez les patients atteints de goitre nodulaire. La tomographie est utilisée pour déterminer la taille de la glande thyroïde, ses contours, sa structure et ses ganglions lymphatiques élargis.

Traitement du goitre nodulaire

Le traitement du goitre nodulaire est abordé différemment. On pense que le traitement spécial du goitre prolifératif colloïdal nodulaire n'est pas requis. Si le goitre nodulaire ne viole pas la fonction de la glande thyroïde, est de petite taille, ne présente pas de risque de compression ni de problème esthétique, le patient est alors soumis à une surveillance active de la part d'un endocrinologue. Une tactique plus active apparaît si le goitre nodulaire détecte une tendance à progresser rapidement.

En cas de goitre nodulaire, un traitement médical (suppressif) avec des hormones thyroïdiennes, un traitement à l'iode radioactif et un traitement chirurgical peuvent être appliqués. Le traitement suppressif aux hormones thyroïdiennes (L-T4) vise à supprimer la sécrétion de TSH, ce qui peut entraîner une diminution de la taille des nodules et du volume de la glande thyroïde dans un goitre diffus.

Un traitement chirurgical du goitre nodulaire est nécessaire en cas de survenue d'un syndrome de compression, d'un défaut cosmétique visible, de la détection d'un goitre toxique ou d'une néoplasie. La quantité de résection pour le goitre nodulaire peut aller de l'énucléation du nodule thyroïdien à l'hémithyroïdectomie, à la résection de la thyroïde sous-totale et à la thyroïdectomie.

Le traitement à l'iode radioactif (131I) est considéré comme une alternative au traitement chirurgical et s'effectue selon les mêmes indications. Une sélection adéquate de la dose permet de réduire le goitre nodulaire à 30-80% de son volume. Les méthodes de destruction mini-invasive des nodules thyroïdiens (ablation à l'éthanol, etc.) sont utilisées moins fréquemment et nécessitent un complément d'étude.

Pronostic et prévention du goitre nodulaire

Avec le goitre euthyroïdien colloïdal nodulaire, le pronostic est favorable: le risque de développer un syndrome de compression et une transformation maligne est très faible. Avec l'autonomie fonctionnelle de la glande thyroïde, le pronostic est déterminé par l'adéquation de la correction de l'hyperthyroïdie. Les tumeurs malignes de la glande thyroïde ont les pires pronostics.

Afin de prévenir le développement d'un goitre nodulaire endémique, une prophylaxie massive à l'iode (consommation de sel iodé) et une prophylaxie individuelle à l'iode chez les personnes à risque (enfants, adolescents, femmes enceintes et mères allaitantes) sont administrées, lesquelles consistent à prendre de l'iodure de potassium en fonction de l'âge.

Goitre nodulaire: liste des maladies, symptômes, traitement

Un nœud dans la glande thyroïde.... D'où vient-il? Et est-ce dangereux?

Pour répondre à ces questions, réfléchissez à la manière dont le concept de «nœud» est interprété dans la médecine moderne. Si le médecin a détecté une formation dans la glande thyroïde par palpation ou à l'aide d'une échographie, il posera un diagnostic dit «fonctionnel»: goitre nodulaire. En réalité, il n’existe pas de telle maladie - un goitre nodulaire, un syndrome de formation de nœuds, mais les raisons peuvent être différentes.

Goitre nodulaire (photo)

Un nœud dans la glande thyroïde n’est pas toujours très grave, mais au contraire, le caractère de ces formations est plutôt bénin.

Voici une liste de maladies pour lesquelles l'apparition de nœuds est possible:

  1. Goitre colloïdal nodulaire.
    C’est la cause la plus fréquente de formation de glande thyroïde, en particulier dans les régions déficientes en iode, où sa prévalence atteint 70 à 90% (le goitre endémique). En réalité, il s’agit d’une carence en iode et en est la cause.
  2. Kyste
    C'est une cavité arrondie avec une capsule contenant un liquide à l'intérieur, se produit dans 3-5% des cas.
  3. Thyroïdite auto-immune.
    C'est une maladie immunitaire avec la formation d'auto-anticorps qui détruisent progressivement les tissus de la glande thyroïde. Habituellement, il n'y a pas d'augmentation de la glande, la quantité d'hormones produites par celle-ci diminue, conduisant à l'hypothyroïdie. Mais parfois, la version dite hypertrophique de la thyroïdite se produit, avec une augmentation du volume de la glande thyroïde et une légère thyréotoxicose (quantité accrue d'hormones). Les nœuds atteints de cette maladie n'ont pas de capsule.
  4. Tumeurs bénignes - adénomes 15-25%.
  5. Le cancer

Dans la glande thyroïde, il peut y avoir un seul nœud, appelé un goitre solitaire, ou plusieurs nœuds - multinodulaire (formations non apparentées) ou goitre congloméré (soudé). De plus, il existe un goitre nodulaire diffus, c.-à-d. le nœud est déterminé dans le contexte d'une augmentation générale de la thyroïde

La taille peut être différente, du «ballon» invisible au regard au goitre de tailles gigantesques, qui déforme le cou et provoque une gêne importante. Dans la classification moderne, il n'y a que deux degrés d'élargissement de la glande thyroïde:

1 degré - le nœud n'est pas visible, mais est palpé;
Grade 2 - une glande thyroïde élargie est clairement visible.

Normalement, la glande thyroïde peut être palpée, mais sa partie définissable ne doit pas être plus grande que la phalange distale du premier doigt du patient et doit être homogène, élastique.

Manifestations cliniques du goitre

Les petits nœuds ne donnent aucun symptôme si la fonction thyroïdienne est préservée, c'est-à-dire il y a euthyroïdie. Lorsque les gros nœuds peuvent perturber l'inconfort en avalant, en respirant, en étouffant en mangeant de la nourriture et des liquides, avec une voix altérée, une mauvaise santé dans une position avec les mains en l'air. De plus, les patients peuvent être perturbés par un défaut purement esthétique.

Dans certains cas, il existe une augmentation de la fonction de la glande thyroïde, accompagnée d’une augmentation de la concentration d’hormones thyroïdiennes - thyrotoxicose (maladie de Graves-Basedow, thyroïdite auto-immune, goitre colloïde décompensé). Les symptômes les plus caractéristiques de la thyréotoxicose sont la fièvre, la tachycardie, les troubles du sommeil, l’anxiété, l’irritabilité, les doigts tremblants, etc.

Méthodes de diagnostic du goitre nodulaire

Si le médecin ou le patient lui-même découvre un nodule dans la glande thyroïde, il est bien sûr nécessaire de subir un examen. Tout d’abord, il s’agit de tests sanguins pour le niveau d’hormones thyroïdiennes (TSH, T4, parfois T3) et d’échographies de la glande thyroïde. L'échographie est une méthode assez informative et sûre. L’enquête a pour but de s’assurer qu’il s’agit d’une éducation vraiment bénigne.

Signes d'un "bon" noeud:

  • forme ovale ou ronde;
  • bords clairs;
  • structure hétérogène ou kystique sans calcifications;
  • il y a un bord hypoéchogène à la périphérie;
  • la circulation sanguine est épuisée.

Cependant, nous devons garder à l'esprit que, malgré les bons signes échographiques, tous les nœuds de plus de 1 cm sont perforés. Le matériel de ponction, qui est réalisé sous anesthésie locale avec une fine aiguille sous guidage échographique, est examiné au laboratoire. Lorsqu'elle n'est pas informative (par exemple, ne ponctuer que les globules rouges), l'étude est répétée. Avec un goitre multinodulaire, le tissu est toujours morphologiquement et fonctionnellement différent, de sorte que toutes les formations doivent être perforées.

Si nécessaire, utilisez la scintigraphie de la glande thyroïde. Cette analyse permet d'évaluer la fonction de la glande dans son ensemble et de chaque nœud individuellement par l'intensité de l'absorption par les tissus du produit radiopharmaceutique, généralement des isotopes d'iode ou du technétium.

La tomographie par ordinateur ou l’imagerie par résonance magnétique ne sont généralement pas informatives et sont rarement utilisées.

Symptômes d'anxiété du goitre nodulaire.

Signes d'un site suspect: une consistance dense, une augmentation de plus de 5 mm au cours des six derniers mois, ou une augmentation de plus de 50%; un nœud de toute taille associé à des ganglions lymphatiques enflés et un trouble de la voix. Si vous ressentez ces symptômes, consultez immédiatement un médecin!

Tactiques en présence de nœuds dans la glande thyroïde

Alors, que faire avec le nodule?

Lorsque le goitre colloïdal nodulaire n'a rien à faire, il suffit de regarder. Dans cette maladie, les nœuds ont généralement tendance à se développer lentement, mais ce n'est pas un signe de malignité. On prescrit parfois de la L-thyroxine à de jeunes patients pour empêcher toute croissance ultérieure. La nécessité d'un rendez-vous est déterminée individuellement par l'endocrinologue. Un tel goitre est opéré en cas de défaut cosmétique majeur ou de compression des organes du cou. Si le tissu de la glande thyroïde est laissé après l'opération, la formation d'un nœud (non malin!) Est à nouveau possible. La probabilité de 50 à 80%.

La thyroïdite auto-immune n’est pas opérée, on les observe si la fonction de la glande thyroïde est réduite - on leur prescrit un traitement substitutif par la L-thyroxine.

L'observation consiste à contrôler le niveau d'hormones thyroïdiennes et les ultrasons une fois par an. Si les nœuds ne grossissent pas de manière significative, les perforations répétées ne le font pas.

Lésions bénignes (adénomes) - enlevées chirurgicalement.

Vous Pouvez, Comme Pro Hormones